206 fans | Vote

Heroes
#106 : Double Jeu

"

Peter et Hiro entre en contact pour la première fois et ce dernier vivra par la suite une terrible mésaventure. Claire rencontre ses parents biologiques pour la première fois, mais ne se reconnaît pas en eux. Niki reçoit une visite inatendue et non-désiré, celle de son mari D.L.. Ils apprenent tout deux une révélation choquante. Mohinder prend la décision finale de retourner en Inde alors qu'Eden souhaiterais qu'il reste, et l'on en apprend un peu plus sur la mystérieuse voisine par le biais de Mr.Bennet.

 

 *** Captures ***

Popularité


4.5 - 2 votes

Titre VO
Better Halves

Titre VF
Double Jeu

Première diffusion
30.10.2006

Première diffusion en France
07.07.2007

Vidéos

Vidéo promo 1x06

Vidéo promo 1x06

  

  

Plus de détails

Réalisé par: Greg Beeman
Ecrit par: Natalie Chaidez

 

HEROES
1X06: BETTER HALVES
ORIGINAL AIR DATE ON NBC: 10/30/2006
TRANSCRIBED FROM NBC

Starring:
SANTIAGO CABRERA as Isaac Mendez
NOAH GRAY-CABEY as Micah Sanders
ALI LARTER as Niki (Jessica) Sanders

MASI OKA as Hiro Nakamura
HAYDEN PANETTIERE as Claire Bennet
SENDHIL RAMAMURTHY as Mohinder Suresh

LEONARD ROBERTS as DL Hawkins
MILO VENTIMIGLIA as Peter Petrelli

Guest Starring:
NORA ZEHETNER as Eden McCain
JAMES KYSON LEE as Ando Masahashi
ASHLEY CROW as Sandra Bennet

THOMAS DEKKER as Zach

KARRI TURNER as Lisa (Claire’s Fake Bio-Mom)
COLBY FRENCH as Hank (Claire’s Fake Bio-Dad)

and
JACK COLEMAN as Mr. Bennet (HRG)

Music by: WENDY MELVOIN & LISA COLEMAN
with the voice of SHENKAR

Co-Producer: ARON ELI COLEITE
Co-Producer: LORI MOTYER
Produced by: JIM CHORY

Supervising Producer: ADAM ARMUS
Supervising Producer: KAY FOSTER

Consulting Producer: BRYAN FULLER

Co-Executive Producer: MICHAEL GREEN
Co-Executive Producer: NATALIE CHAIDEZ
Co-Executive Producer: JEPH LOEB
Co-Executive Producer: JESSE ALEXANDER
Co-Executive Producer: GREG BEEMAN

Executive Producer: ALLAN ARKUSH
Executive Producer: DENNIS HAMMER
Executive Producer: TIM KRING

Written by: NATALIE CHAIDEZ
Directed by: GREG BEEMAN

==========================
END CREDITS 
==========================

nbc.com

* Tailwind Productions
* NBC Universal Television Studio

Co-Starring:
MARK ALLAN STEWART as High Roller (in Cowboy Hat)
DEAN NAPOLITANO as LAPD Deputy
PAUL RACI as Ernie The Weasel
STEPHEN FULL as Lowlife (Card Player) 

Casting by: JASON LA PADURA, C.S.A. & NATALIE HART, C.S.A.
Casting by: KERI OWENS

Associate Producer: MIKE KETELSEN

Director of Photography: JOHN ARONSON
Production Designer: RUTH AMMON

Edited by: SCOTT BOYD

Unit Production Manager: DANIEL SCHNEIDER

First Assistant Director: TONY ADLER
Second Assistant Director: DIANE CALHOUN

Costume Designer: DEBRA McGUIRE
Art Director: MICHAEL BUDGE
Set Decorator: DENA ALLEN
Property Master: ROSS ANDERSON
"A" Camera Operator: NATE GOODMAN
"B" Camera Operator: LOREN YACONELLI
Production Sound Mixer: STEPHEN HALBERT

Costume Supervisor: LAURA GUZIK
Key Makeup Artist: LORI MADRIGAL
Key Hairstylist: VICKY PHILLIPS
Key Grip: CHUCK CRIVER
Chief Lighting Technician: DERRICK KOLUS

Artistic Consultant: TIM SALE
Script Supervisor: VALERIE NORMAN
Production Accountant: LARRY COGAN
Construction Coordinator: DAVE DEGAETANO
Location Manager: ALLEN REID / STEVEN HASSON

Production Coordinator: LISA HACKLER
Transportation Coordinator: BRIAN STEAGALL
Script Coordinator: OLIVER GRIGSBY
Special Makeup Effects: GREG SOLOMAN / GLENN HETRICK / RICHARD MAYBERRY
Video Playback Supervisor: MARK MARCUM

Assistant Production Coordinator: ERIC NORMAN
Stunt Coordinator: IAN QUINN
"A’ Camera 1st Assistant: GREG MORRIS
"B" Camera 1st Assistant: SHEREEN SALEH
Special Effects Supervisor: GARY D’AMICO

Post Production Supervisor: DANIEL RODRIGUEZ
Assistant Editor: LUYEN YU
Graphics Coordinator: LINDSAY LEVITT
Music Editor: JENNIFER BARAK / MICDI PROD.
Music Supervisor: ALICEN CATRON SCHNEIDER

Sound Supervisor: STEPHEN GRUBBS
Re-Recording Mixers: GERRY LENTZ / RICH WEINGART
Visual Effects Supervisors: MARK KOLPACK
Visual Effects Producer: KIM BOYLE

Assistant to Executive producer: ANDREW CHAMBLISS / TIMM KEPPLER / CHAD DARNELL
Assistant to Co-Executive producers: NICOLE CLAUDRONE / PHERLUIGI COTHRAN
Assistant to Producer: FOZ MCDERMOTT

Promotional Consideration Furnished by: NISSAN NORTH AMERICA / APPLE

(c) 2006 NBC Studios. All Rights Reserved.

Dans l’appartement d’Isaac. On voit les différents tableaux, dont ceux représentants Claire. Peter dit à Isaac qu’ils doivent la sauver. Le téléphone sonne. Peter décroche. C’est Hiro, qui donne le téléphone à Ando. Peter lui transmet le message : sauve la cheerleader, sauve le monde. Ando demande quelle cheerleader, mais Peter ne sait pas. Il demande à Isaac parce qu’il a peint les tableaux, et Isaac répond que lui aussi. Peter explique à Ando sa rencontre avec le Hiro du futur, et Ando le répète à Hiro. Peter lui dit qu’ils sont à New York, qu’ils vont essayer de la retrouver, et il raccroche. Il demande à Isaac où sont toutes les autres peintures, et il lui dit que Simone les a prises.

 

Claire et sa mère, Sandra, sont entrain de préparer des gâteaux. Claire se brûle les mains en les sortant du four, mais les marques disparaissent presque instantanément. Mr Bennet entre dans la cuisine, et annonce à Claire qu’il vient de parler au téléphone avec ses parents biologiques, et qu’ils souhaitent la rencontrer le lendemain. Claire accepte.

 

Niki dort dans le lit de Micah, avec son fils. Elle se réveille en sursaut, et va regarder dans la maison. Mais il n’y a personne. Au dehors, une voiture de police surveille la maison. Elle va alors dans sa chambre, et DL apparaît derrière elle. Il la retient, avant qu’elle n’avertisse la police.

Il remarque qu’elle ne porte pas son alliance. Elle lui dit qu’il ne devrait pas être là, mais il rétorque que Micah a besoins de son père. La police frappe à la porte. DL dit à Niki qu’il ne va pas partir, que c’est à elle de décider. Elle va ouvrir la porte, et elle dit au policier que tout va bien. Il n’a pas l’air de la croire, mais elle insiste, et il s’en va. Elle demande ensuite à DL se qui s’est passé pour qu’il prenne la fuite comme il l’a fait. DL lui dit qu’il n’a pas pris l’argent, car une femme le lui a volé. De plus, il connaît une personne qui a blanchit les deux millions de dollars d’une femme, et il a donc l’intention de rendre une visite à cette personne pour obtenir un nom.

 
Claire est avec Zack, elle rentre chez elle. Ils discutent de la future rencontre avec ses parents biologiques. Elle se demande comment elle pourrait aborder le sujet concernant sa mystérieuse capacité de guérison. Il laisse entendre qu’il aime bien le fait qu’elle soit différente, alors qu’elle se compare à une erreur de la nature. Il lui demande aussi si elle pense en parler à ces parents (Mr et Mme Bennet), mais elle ne veut pas car elle pense qu’ils ne pourraient pas ce faire à cette idée. Elle croit que son père est l’homme le plus innocent et normal au monde. 

Hiro est toujours dans sa Nissan avec Ando. Il imite le bruit d’un sabre laser, en mimant à la manière de Star Wars. Ils discutent de leur voyage pour aller à New York, et du fait que le future Hiro ait été voir Peter et non pas eux. Au moment de partir, une voiture noire leur bloque la route. A l’intérieur est assis l’homme qu’ils ont fait perdre au poker. Il leur dit qu’il est temps qu’il prenne sa revanche à une autre partie.

Les parents biologiques de Claire sont arrivés. Mme Bennet va leur ouvrir, et Zack s’en va.

DL et Niki sont entrain de parler. Il lui demande se qu’ils vont faire maintenant, et elle lui dit que pendant les six mois de son absence sa vie a été très dure, qu’elle a changé, donc elle ne peut pas faire comme si de rien n’était. Il rétorque qu’il n’en a rien à faire si elle a fait du strip-tease sur le net, puisqu’elle n’avait pas trouvé d’autres solutions. Elle lui dit qu’il peut rester pour la nuit, mais qu’il devra partir le lendemain matin. Il se penche pour l’embrasser, mais elle détourne la tête. Il part dormir sur le divan.

Niki est couché dans son lit.

DL est allongé dans le salon, il regarde son alliance.

Elle se lève, prend son alliance, et elle va le voir pour lui dire de venir dormir dans la chambre.

 

Hiro et Ando sont dans une pièce avec d’autres joueurs. Hiro veut partir, mais Ando lui dit qu’ils ne peuvent pas tant que ses hommes en ont après eux. Il lui explique qu’il doit leur donner des bonnes cartes, mais pas trop bonnes quand même. Ando commence à jouer. Hiro arrête le temps, et échange les cartes. Le jeu continue, et Ando parie 1000 dollars. Hiro tombe par terre à l’annonce de la mise. Ando se baisse, et découvre une arme posée à coté de l’un des joueurs. Il se lève, et dit aux hommes qu’ils doivent aller aux toilettes. Il emmène Hiro dans la pièce à coté, et lui dit qu’ils vont se faire tuer. Ils sont encore entrain de se disputer, quand ils entendent les cris des hommes. Il y a des coups de feu. Ils s’enfuient par la fenêtre.

 

DL et Niki sont allongés cote à cote, et ils discutent. Ils semblent passer un bon moment. Niki remarque son double dans le miroir, et elle a oublié une partie de ce qui s’est passé pendant la nuit. Micah rentre dans la chambre. Il est content de revoir son père.

 

Mohinder est dans son appartement. Il fait ses valises. Eden est avec lui. Il lui raconte ce qui s’est passé avec Peter, qui est persuadé qu’une personne du futur est venue lui dire de sauver la Cheerleader pendant qu’ils étaient dans le métro. Il ajoute aussi que le peintre du futur est un accro à l’héroïne, et qu’il n’a vu aucunes peintures. Il ne croit même plus que tout ce que Peter lui a dit ait jamais été vrai. Elle lui demande ce qu’il compte faire à présent, et il répond juste qu’il retourne en Indes avec les cendres de son père. Il la remercie pour tout ce qu’elle a fait pour lui et son père. Elle lui dit qu’il n’a pas fini de faire ce pour quoi il était venu à New York, et qu’elle est sûre qu’ils vont se revoir. Il l’embrasse, et s’en va.

 

DL et Micah sont assis devant leur petit-déjeuner. DL regarde les BD que lit son fils. Il lui dit qu’il est désolé de ne pas avoir été là, et il lui dit de surveiller sa mère. Micah lui demande si il s’est évadé de prison, et DL répond qu’il est simplement sorti en marchant. Micah demande comment s’est possible, et DL lui dit qu’il a un secret. Niki arrive avec du café, et Micah s’en va. Elle lui dit que ça va faire de la peine à Micah, quand il reprendra la fuite. Mais il assure à Niki que tout rentrera dans l’ordre, quand il aura réglé son histoire avec la femme qui l’a volé. Il lui demande de le conduire voir la personne qui blanchit l’argent.

 

Claire fait la connaissance de ses parents biologiques, mais la conversation est très tendue. Claire essaye de savoir s’ils sont comme elle. Mr et Mme Bennet vont chercher des limonades.

 

Niki conduit DL au lieu qu’il lui a demandé. Il fait attention à ce que personne ne le voit. Une voiture de police passe près d’eux. La porte est fermée à clé. Niki détourne la tête dans la direction des sirènes, et DL parvient à ouvrir la porte, mais elle ne sait pas comment. Ils entrent. Ils arrivent dans la pièce où Hiro et Ando avaient commencé leur partie de poker. Tous les hommes sont morts, la scène est très macabre, il y a du sang et des morceaux de corps partout.

Claire se retrouve seule avec les deux inconnus. L’homme lui raconte qu’ils ne sont pas restés ensemble, que ce n’était qu’une histoire de lycée, et que ça n’a pas continué une fois diplômé. Il voulait garder le bébé, donc Claire, mais pas elle. Mr Bennet les écoute derrière la porte, dans la cuisine. Claire continue de leur poser des questions sur toutes les choses étranges, médicalement parlant, qu’elle devrait connaître. Mais ils ne lui disent rien. Le téléphone de Mr Bennet sonne à ce moment, et ils s’aperçoivent qu’il les regarde. Il s’excuse et décroche. Il dit à Mme Bennet que c’est son travail, et elle le laisse seul. C’est Eden. Elle lui annonce que Mohinder est retourné en Indes. Il lui demande ce qu’il en est de Peter Petrelli, et elle lui dit qu’il pense pouvoir voler, mais qu’elle n’en a pas la confirmation. Elle parle aussi du Hiro du futur, et de son message, sauver la Cheerleader. Mr Bennet comprend qu’il s’agit de Claire. Elle lui demande ce qu’elle fait de l’homme qui a des prémonitions. Il lui demande de l’amener.

 

Niki et DL sont chez eux. Il essaye de rassembler ses esprits, après la vision du carnage dont ils ont été témoins. Elle lui avoue qu’elle a déjà vu une chose comme ça, dans son garage. Elle avoue aussi qu’elle a emprunté de l’argent à Linderman, et qu’il a envoyé des hommes pour le récupérer. Elle lui raconte ce qui s’est passé dans le garage, et qu’elle croit avoir tué ses hommes. Il essaye de la réconforter. Elle veut prévenir la police, mais il n’est pas d’accord. Micah appelle sa mère pour l’aider à retrouver son sac. Niki va dans sa chambre, prend le sac dans ses mains, et voit son double dans le miroir. Elle regarde autour d’elle, et constate qu’elle n’est plus habillée pareille, et qu’elle est assise dans son salon. Elle va dans la chambre de Micah. Il range ses affaires dans son sac. Elle lui demande où il l’a prit, et il répond qu’elle vient juste de le lui donner. Mais elle ne s’en souvient pas. Il lui dit qu’elle lui a demandé de prendre ses affaires, et qu’ils allaient aller chez sa grand-mère. Elle retourne dans sa chambre, et s’assoie par terre. Son double lui parle alors.

DL demande à Micah où est Niki. Il répond qu’elle ne se sentait pas bien. Il demande à son père s’ils vont se remettre ensemble. DL ne répond pas vraiment à la question.

Le double de Niki est entrain de lui dire que ce sont elles qui ont volé DL, et tué toute son équipe, les hommes du garage, et ceux qui jouaient au poker.

Micah repose la question à son père, mais il ne sait pas.

Le double de Niki lui dit qu’elle doit aller récupérer l’argent, et prendre Micah pour l’emmener le plus loin possible de DL.

Micah reparle du fait que DL a un secret, et il dit à son père qu’elle en a un elle aussi, en parlant de sa mère.

Elle donne le choix à Niki entre laisser DL emmener Micah loin d’elle, ou faire exactement ce qu’elle lui dit de faire. Niki lui demande où est l’argent.

 

Hiro se sent coupable de ne pas avoir sauver les hommes du poker. Ando réussit à lui remonter le moral.

 

Claire aide sa mère à faire un peu de rangement, pendant que Mr Bennet raccompagne le couple à leur voiture.

Il discute un peu avec eux, et on comprend alors qu’il les a engagé pour rencontrer Claire.

Mme Bennet demande à Claire ce qu’elle attendait de cette rencontre car elle a l’air déçue. Elle répond qu’elle voulait juste savoir qui elle était. Puis sa mère lui avoue que ce n’était pas la première fois qu’ils essayaient de contacter ses parents biologiques, car lorsqu’elle n’était encore qu’un bébé, ils ont cru qu’il y avait un problème avec ses chromosomes, comme une maladie. Mais ses vrais parents étaient introuvables. Mr Bennet rentre à ce moment, et Claire le remercie d’avoir organisé cette rencontre.

Niki découvre l’argent caché dans le plafond de sa chambre, comme le lui a indiqué son double. Elle redescend, au moment où DL entre dans la chambre. Il voit la valise. Il comprend tout. Elle essaye de lui expliquer qu’il y a cette autre personne en elle qu’elle ne peut pas contrôler, et qu’elle n’a rien à voir avec le vole. Il lui prend la valise, et lui dit qu’il va emmener Micah avec lui. L’expression de Niki change alors, et elle frappe DL, l’envoyant à l’autre bout de la pièce. Micah lui demande si tout va bien, et elle ferme la porte. DL a disparu. On le voit alors surgir derrière elle, en sortant du mur. DL a le pouvoir de se confondre avec les matières solides, ce qui explique comment il a pu échapper à la police. Elle parvient à prendre le dessus sur lui, et tente de l’étrangler. Il se débat, et on peut voir un symbole sur l’épaule du double de Niki. Micah entre dans la chambre à ce moment, et DL en profite pour plonger son ras dans le corps de Niki. Après quelques secondes, elle tombe inconsciente sur le sol, alors que DL emmène Micah de force.

 

Isaac regarde une de ses peintures représentant Niki. Avec son doigt, il efface légèrement la peinture au niveau de l’épaule de Niki, et le symbole apparaît. Quelqu’un frappe à la porte. C’est Eden, qui se fait passer pour l’une des fans de ses peintures.

 

Niki est allongé par terre dans sa chambre, immobile.

1x06 : Double Je

[Titre : Chapitre 6 : Double Je]

[Int. Appartement d'Isaac. New York. Jour]

(Des tableaux peints par Isaac défilent)

VOIX OFF : L'évolution est un processus imparfait. Et souvent violent. Une bataille qui se livre entre ce qui existe déjà et ce qui est à naître. Une succession de naissances douloureuses au cours desquelles la morale se perd. Si bien que la question du bien et du mal se réduit à un simple choix. Survivre ou périr.

(Peter et Isaac sont en train d'examiner la peinture que Peter vient tout juste de terminer de peindre.)

ISAAC : Il faut qu'on la sauve.

(Le téléphone sonne.)

{Sous-titre : Isaac Mendez & Peter Petrelli, New York City}

ISAAC : Laisse sonner. C'est un faux numéro. Un type, japonais je crois. Il arrête pas de laisser des messages.

(Peter va alors répondre au téléphone.)

PETER : Allô ?

(Hiro est au téléphone.)

HIRO : Mr Isaac ? Isaac Mendez ?
PETER : Qui êtes-vous ?

(Hiro met le téléphone entre lui et Ando de telle manière qu'il puisse entendre également.)

HIRO : Je m'appelle Hiro. Hiro Nakamura.
PETER : Je m'appelle Peter Petrelli. J'ai un message pour vous.
HIRO (sous-titré) : Qu'a-t-il dit ?
ANDO (sous-titré) : Il a un message pour toi.
HIRO (sous-titré) : Quel message ?
ANDO : C'est quoi le message ?
PETER : Sauve la pom-pom girl, sauve le monde.
ANDO (sous-titré) : Sauve la pom-pom girl, sauve le monde.
HIRO (sous-titré) : Pom-pom girl ?
ANDO : Quelle pom-pom girl ? Où est-elle ?

(Isaac se rapproche de Peter.)

PETER : Il me demande où on peut la trouver.
ISAAC : Je la connais pas, je ne sais pas où elle est.
PETER : Mais, quand même ! T'as peint cette fille.
ISAAC : Toi aussi, non ?
PETER : On sait pas encore qui c'est, ni où la trouver. Mais on sait qu'il faut la sauver.
ISAAC : Parle-lui du gars qui vient du futur.
PETER : C'est lui le gars qui vient du futur. Un certain Hiro Nakamura qui venait du futur et parlait notre langue a arrêté le temps pour me prévenir que je devais sauver la pom-pom girl. Il avait une longue épée sur lui. C'est tout ce que je sais.

(Ando, surpris, tourne sa tête vers Hiro.)

ANDO (sous-titré) : Tu es venu du futur et leur a dit qu'ils devaient sauver la pom-pom girl. Et tu avais une épée.
HIRO (sous-titré) : J'avais une épée ?
PETER : Venez à New York. Il faut absolument qu'on découvre qui elle est.

(Peter raccroche. Ando raccroche également et se tourne vers Hiro, fier de lui.)

HIRO (sous-titré) : J'avais une épée.
PETER : Attrape l'autre côté. On a dû rater un détail qui nous indique où ça se passe. Ces tableaux se suivent logiquement comme les dessins d'une BD. Il y a un espace vide. Où est le tableau qui se trouvait là ?

(Ils portent, qu'ils placent à côté des autres.)

ISAAC : Il y avait rien là. C'est tout ce que j'ai peint la nuit dernière. Mais, il y a quelques semaines, j'en ai peint un de ces dimensions. C'est Simone qui l'a.
PETER : Simone ?
ISAAC : Oui, elle a pris plusieurs de mes toiles pour les vendre. Et, elle doit l'avoir.
PETER : Qu'est-ce que ça représente ? Tu te souviens ?
ISAAC : Non. Non, non, j'avais pas l'esprit assez clair.
PETER : Il faut la récupérer.
ISAAC : Dis-lui qu'un type du futur a besoin de cette toile. Tu verras, je suis sûr qu'elle appréciera.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Bennet. Odessa. Texas.

{Sous-titre : Claire & Sandra Bennet, Odessa, Texas}

SANDRA : Elle voudrait que mon monsieur Muggles fasse des petits chiots avec sa monstrueuse caniche. C'est insensé. C'est un croisement hyper mode. Beaucoup de gens, à ce qu'il paraît, réclame ce croisement de louloutte Poméranie avec des caniches. Mais, Mr Muggles a répondu fermement « C'est hors de question ! » (Claire sort les muffins du four. Elle ne met pas de gants de cuisine et se brûle donc les mains.) N'est-ce-pas Mr Muggles ? Ça sent le brûlé. J'ai dû laisser les gâteaux trop longtemps dans le four.
CLAIRE : Non, ça va. En plus, Mr Muggles a horreur des caniches.
SANDRA : Et ça, c'est depuis ta mésaventure dans le parc. J'ai cru que ce caniche royal t'avait broyée la main. Ta vocation de cheerleader en aurait été sérieusement compromise.
CLAIRE : En fait, c'était pas si grave. Et, pour ce qui est de ma carrière, pour l'instant, c'est plutôt mal parti. Je participe à la vente de gâteau. C'est toujours ça.

(Mr Bennet entre.)

CLAIRE : T'en prends un ? Ça coûte qu'un dollar et c'est pour une bonne cause.
MR BENNET : Pas tout de suite, mon ange.
SANDRA : Avec qui tu étais pendu au téléphone depuis une heure ?
MR BENNET : Justement, j'allais vous en parler. Claire, tu as dit que tu souhaitais connaître tes parents biologiques ?
CLAIRE : Oui.
MR BENNET : J'étais au téléphone avec eux. Et, ils acceptent de te rencontrer demain.
SANDRA : Demain ? Mais, attend. Demain, elle a cours. On ne va quand même pas tout chambouler pour ces gens. Pour qui ils se prennent ?
MR BENNET : Je n'ai pas donné mon accord. Et, je n'ai pas dit qu'elle manquerait les cours. Sauf, si c'est elle qui le souhaite. Alors, tu ne dois surtout pas te sentir obligée de le faire. Tu les rencontres, seulement si tu te sens prête.
CLAIRE : Je suis prête.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Nuit]

{Sous-titre : Micah & Niki, Las Vegas}

(Niki dort avec Micah, quand elle se réveille brusquement.)

 

NIKI : Quel cauchemar !

 

(Elle va dans la cuisine et sent alors une présence. DL se trouve derrière elle.)

DL : Toujours aussi belle, Niki.
NIKI : DL. Comment tu as réussi à entrer ? La police est dehors. En moins d'une minute, ils seront là, si je hurle.
DL : Alors, j'espère que tu ne crieras pas.

(Les policiers sont dehors dans leur voiture. Niki et DL sont dans le salon.)

DL : Tu as retiré ton alliance ?
NIKI : Ça suffit, maintenant. Tu t'en vas. Tu n'as pas à être là. Je comprends pas ce que tu viens faire ici. Micah n'a pas besoin de ça.
DL : Micah a besoin de voir son père. Et, j'ai besoin de ma femme. Je suis chez moi autant que toi. Il est pas question que je m'en aille. T'es pas obligé de me croire. Tu peux leur ouvrir la porte. Je vais voir notre fils.

(La police frappe à la porte.)

POLICIER : Ouvrez la porte, madame. C'est la police, madame. Ouvrez.

(Niki ouvre la porte.)

POLICIER : Pardon, mais on a entendu des bruits curieux qui venaient de chez vous. Tout va bien ?
NIKI : Oui. Je discutais... Avec mon fils.
POLICIER : Si vous avez besoin de notre aide, on bouge pas jusqu'à demain matin. D'accord ? Vous avez un problème ? Si vous voulez que j'entre maintenant, hochez la tête.
NIKI : Non, je vous remercie. Ça va aller. C'est seulement que je suis très très fatiguée.
POLICIER : Dans ce cas, allez vite dormir, d'accord ? En cas de problème, vous savez qu'on est là.
NIKI : Merci.
POLICIER : Je vous en prie.

(Le policier retourne à sa voiture. Niki se retourne et se retrouve nez à nez avec DL.)

NIKI : Alors ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Je t'écoute.
DL : J'avais tout prévu.
NIKI : Oh, oui ! Je m'en souviens. Ma puce, c'est la fin de tous nos problèmes.
DL : Avec ces deux millions de dollars, on avait de quoi quitter Las Vegas.
NIKI : Deux millions que t'as eu la folie de voler à Linderman.
DL : Si on était partis avec son blé, il n'aurait pas assassiné que moi. Il vous aurait tué, toi et Micah. J'ai préféré m'éloigner de vous. Mais, quelqu'un m'a suivi. Et, cette personne, bien au courant de mes plans, a abattu ces hommes.
NIKI : Et, ces gens sont partis avec nos millions. Tu n'as aucune idée de qui c'était ?
DL : Je sais que c'est une femme.
NIKI : Une femme !
DL : Je connais un gars qui blanchit l'argent à Vegas. Et, je sais que deux millions de dollars viennent de lui passer entre les mains. Je lui ferais cracher le nom de cette femme qui m'a doublé. Ma puce, faut plus t'inquiéter.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Ext. Dans la rue. Odessa. Texas. Jour]

(Claire et Zach rentre de l'école.)

CLAIRE : Comment tu veux que je leur demande s'ils sont normaux ? Ils doivent mentir comme moi, c'est sûr.
ZACH : Ah, demande-leur ce qui se passe quand ils se coupent. File-leur un gros coup de couteau, et tu verras bien comment ils réagissent.
CLAIRE : Ils penseront que je leur en veux de m'avoir abandonnée.
ZACH : Tout le monde sait que tu peux être un peu vache, mais pas amère à ce point. Ah, en tout cas, pas par rapport à l'adoption.
CLAIRE : Je suis pas amère. Je veux dire, bien sûr, bien sûr, je suis curieuse de les rencontrer. Et, je suis un peu triste en même temps, c'est vrai, mais... Je suis pas en colère, j'aime mes parents.
ZACH : Et, si c'était tes parents biologiques qui t'avaient élevée, tu crois que ça aurait tout changé ?
CLAIRE : Tu imagines s'ils font aussi ce genre de choses ? S'ils sont comme moi ?
ZACH : J'aimerais mieux pas. Ne le prends surtout pas mal, Claire. Mais, je t'aime en phénomène de foire. Parce que ça fait de toi une fille pas comme les autres.
CLAIRE : Tu me draguerais pas, là ?
ZACH : Oh, non. C'est pas une façon de te draguer, ça. Sûrement pas. Tu comptes leur dire la vérité à tes parents ? Enfin, je veux dire, à ceux qui t'ont élevée ?
CLAIRE : Non. Mon père ferait des bonds. C'est quelqu'un d'hyper rationnel. Jamais, il ne pourrait admettre qu'il existe des trucs pareils. Ça le rendrait dingue.
ZACH : Il finira bien par le découvrir.

(Ils rentrent chez Claire.)

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Parking. Las Vegas. Nevada. Nuit]

(Ando et Hiro sont dans la voiture. Ce dernier fait semblant de combattre avec son épée.)

ANDO (sous-titré) : Que se passerait-il si on arrive à New York et ça explose ?
HIRO (sous-titré) : Si on arrive à New York, ça n'explosera pas. C'est l'idée, c'est le voyage héroïque.
ANDO (sous-titré) : C'est ton voyage héroïque.
HIRO (sous-titré) : C'est notre voyage héroïque. Tu n'as pas besoin de super pouvoirs pour être un héros.
ANDO (sous-titré) : Alors, pourquoi le « futur toi » ne viendrait pas nous voir ? Pourquoi irait-il voir le Peter là, à New York, que nous n'avons jamais vu.
HIRO (sous-titré) : Le « futur moi » avait peur de créer une faille dans le continuum spatio-temporel.
ANDO (sous-titré) : Tu parles vraiment comme un idiot. Tu ne sais pas comment ça marche.
HIRO (sous-titré) : Je sais exactement comment ça... Arrête !

(Une voiture se gare derrière eux, les empêchant de sortir. Ando et Hiro sortent de voiture et aperçoivent dans la voiture le parieur au chapeau.)

ANDO (sous-titré) : C'est le gros parieur que tu as arnaqué !
HIRO (sous-titré) : Que j'ai arnaqué ?

(Ils rentrent en voiture.)

ANDO (sous-titré) : Vite ! Téléporte-nous ailleurs !
PARIEUR : Ne craignez rien. J'ai seulement envie de discuter.
ANDO : Je vous ai déjà dit. On n'a pas triché. Les japonais sont très chanceux.
PARIEUR : Je sais que vous avez triché. Et, je veux connaître le truc. Ce sera une espèce de remboursement.
HIRO : Hein ?

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Bennet. Odessa. Texas. Jour]

(La sonnerie retentit et Sandra va ouvrir la porte.)

SANDRA : Claire, chérie. Tes invités sont là.
LISA : Bonjour, je suis Lisa. Ravie de vous rencontrer.
SANDRA : Bonsoir Lisa.

(Mr Bennet regarde la scène et se retourne vers Claire qui lui sourit. Mr Bennet va à l'encontre de sa femme et des parents de Claire. Zach fait son sac et commence à partir.)

ZACH : T'es sûre que tu ne veux pas que je les plante en sortant ?
CLAIRE : Ah, ah.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Nuit]

DL : Comment on s'organise ?
NIKI : Ne te fais pas d'illusions.
DL : Je dors sur le canapé ?
NIKI : Qu'est-ce que tu crois ? Que je vais te laisser revenir te pavaner ici, après ce qui s'est passé ? Tu n'imagines pas ce que j'ai pu traverser ces six derniers mois.
DL : Non.
NIKI : C'est sûr.
DL : Je suis parti, mais c'est pas ce que je voulais.
NIKI : Tu voulais quoi ? On était heureux, avant. On se débrouillait.
DL : Trente mille dollars par an pour faire des chantiers, tu parles d'une réussite !
NIKI : Pour toi, c'était pas suffisant ?
DL : C'était pas suffisant, parce que j'avais plus d'ambition pour notre famille.
NIKI : Depuis que tu es partie, je suis devenue quelqu'un d'autre.
DL : Je me fiche que t'aies fait des vidéos de strip-tease sur le net. Je sais que c'était pas pour t'amuser. Et, que tu le faisais pour notre fils.
NIKI : D'accord, tu restes là cette nuit. Mais, tu t'en iras demain matin.
DL : C'est vraiment ce que tu veux ?

(DL prend des affaires que Niki lui a préparées. Il va vers Niki pour l'embrasser, mais celle-ci tourne la tête. DL s'en va.)

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Nuit]

(DL est sur le canapé et n'arrive pas à dormir. Niki est dans son lit et n'arrive pas non plus à dormir. Elle se lève donc du lit. DL regarde son alliance. Niki prend son alliance et la met. Elle vient alors dans le salon, où DL ne dort toujours pas.)

NIKI : Viens dans mon lit.

(DL se retourne et regarde Niki.)

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Casino. Las Vegas. Nevada. Nuit]

(Hiro et Ando jouent au poker avec l'homme au chapeau, le parieur.)

HIRO (sous-titré) : On a assez gagné. On doit partir, notre mission attend.
ANDO (sous-titré) : On lui doit encore, on ne peut pas partir. Donne-leur de bonnes cartes, mais pas trop bonnes.
JOUEUR : Eh ! Le petit japonais ! Tu joues ? Oui ou non ?
ANDO : Je suis prêt.
JOUEUR : Alors, c'est quoi votre truc ? Une vieille ruse orientale dans le genre Voodoo ?
ANDO : On ne ruse pas. Les japonais ont beaucoup de chance.
JOUEUR : Les japonais vont peut-être bientôt voir leur chance tourner. J'aime pas être arnaqué, ça me rend hargneux.
PARIEUR : Détend-toi, Ernie. On joue entre amis. Personne t'arnaque.
ANDO : Que de la chance. A la vôtre !

(Ando boit une gorge de bière, tandis que le joueur distribue les cartes. Hiro arrête le temps et réarrange les cartes.)

JOUEUR : C'est parti. Je mets 400 dollars.
ANDO : Et moi, je relance. A mille dollars.

(Hiro s'appuie sur un objet à roulettes, et glisse pour finir à terre. Il se relève car les quatre joueurs le regardent.)

HIRO : Désolé. Je vous demande pardon.

(Ando s'abaisse pour ramasser quelque chose par terre, et aperçoit un revolver à côté de la jambe d'un des joueurs. Il se redresse.)

ANDO : Excusez-moi. Je vais revenir.
JOUEUR 2 : Tu te tires maintenant ? En plein milieu d'une main ?
ANDO : Désolé. J'ai un besoin urgent. J'ai bu trop de bières.
JOUEUR : Ton copain, il est vraiment oblige de t'accompagner.
ANDO : Oh, oui ! Il me suit toujours.

(Ando attrape Hiro par la taille, qui ranger les objets qu'il a fait tomber. Ils vont aux toilettes.)

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Toilettes du casino. Las Vegas. Nevada. Nuit]

HIRO (sous-titré) : Je pas besoin de pisser.
ANDO (sous-titré) : Ils vont nous tuer !
HIRO (sous-titré) : Quoi ?
ANDO (sous-titré) : L'homme avec le visage effrayant... Il a un flingue sous la table pointé sur moi.
HIRO (sous-titré) : Un flingue ?

(Ils entendent alors ce qui se passé à l'extérieur des toilettes.)

JOUEUR : Eh ! Qui l'a invitée, celle-là ?
HIRO (sous-titré) : On fait quoi ?
ANDO (sous-titré) : On ? Non. Toi. On doit se tirer d'ici.
HIRO (sous-titré) : C'est quoi, ça ?

(Des cris sont entendus de l'extérieur des toilettes.)

ANDO (sous-titré) : Tu fais quoi ?
HIRO (sous-titré) : Je dois l'arrêter.

(Ils entendent des cris, et la porte se fait enfoncée. Du sang coule alors par le trou de la porte.)

HIRO (sous-titré) : Je n'ai pas pu les sauver. Je me suis juste caché ici. Un héros ne se cache pas...
ANDO (sous-titré) : Il le fait s'il veut vivre. On doit partir d'ici. Avant que celui qui a fait ça revienne.

(Ando ouvre la fenêtre des toilettes et aide Hiro à passer.)

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

(Niki et DL sont au lit. Niki se réveille et voit DL penché sur elle et lui caressée les cheveux.)

DL : Tes cheveux sont devenus longs.

NIKI : C'est moche.
DL : Non, j'adore ça. C'est comme quand je t'ai vu la première fois.
NIKI : Oui, on était si jeunes.
DL : On avait des ailes. Essaie de dormir un peu. Faut que tu récupère de cette nuit.
NIKI : J'ai dû dormir autant que toi.
DL : Tu t'es levée tout doucement. Tu voulais pas faire de bruit.
NIKI : Ah oui ? Quand ça ?

(Elle se regarde dans le miroir et voit deux reflets différents. L'un représente Niki se regardant, assise sur le lit, telle qu'elle est réellement, et l'autre montre Jessica dans les bras de DL. Voyant que quelque chose ne va pas bien, DL se redresse.)

DL : Ça va, ma puce ?

(Micah entre dans la chambre, aperçoit son père et lui saute dessus.)

MICAH : Papa !
DL : Tu m'as tellement manqué.
MICAH : Toi aussi, tu m'as manqué.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Appartement de Mohinder. Brooklyn. New York]

(Eden et Mohinder sont à l'appartement de ce dernier. Eden s'occupe de Mohinder, le lézard.)

 

EDEN : J'imagine que ton Petrelli s'est pas envolé.

{Sous titre : Mohinder Suresh & Eden McCain, Brooklyn}

MOHINDER : On était dans le métro, quand tout à coup, il a prétendu avoir vu un mystérieux voyageur qui aurait arrêté le temps pour lui demander de sauver une cheerleader qu'il connaissait même pas. C'est une expérience fascinante. Je devrais peut-être lui consacrer un papier.
EDEN : Tu l'as peut-être provoqué avec tes sarcasmes.
MOHINDER : Peter Petrelli est passé du mutisme de la carpe au bavardage de la pie. Mais, la pie qui a perdue la tête. Sans que ce soit provoqué par quoi que ce soit.
EDEN : A part peut-être un homme qui voyage dans le temps.
MOHINDER : Avoue que ça te plairait !
EDEN : Oui. A toi aussi, non ?
MOHINDER : Je t'ai dit que celui qui peignait le futur était accro à l'héroïne ?
EDEN : Tu as vu ses toiles ?
MOHINDER : Ni les toiles, ni l'artiste. Et, après la scène dans le métro, je me demande même s'il existe.
EDEN : Alors, si je comprends bien. Toi et papa Suresh, vous repartez tous les deux en Inde ? Terminé les recherches.
MOHINDER : Ouais, t'as tout compris.
EDEN : Tu prends pas Mohinder ?
MOHINDER : Oh, je crois qu'il sera plus heureux avec toi. Merci, Eden. Pour tout ce que t'as fait pour moi et pour mon père.
EDEN : Pas de quoi. Tu peux retourner en Inde pour disperser ses cendres, mais tu t'interrogeras toujours sur les recherches de ton père. Et, tu y reviendras.
MOHINDER : Tu crois ?
EDEN : Non, j'en suis certaine. C'est pas la peine qu'on se dise au revoir.
MOHINDER : Au revoir.
EDEN : A très vite.

 

(Ils s'embrassent.)

EDEN : Comme je disais, à très très vite.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

(DL regarde les BD de son fils.)

DL : Tu continues à lire ces trucs-là !
MICAH : Ouais.
DL : Ça me rappelle les BD de mon grand-père. Les Contes de la Crypte. C'est toute mon enfance ! Oh ! Neuvième merveille ! Je t'avais prévenu que ça te ficherait la trouille de les lire. Mais, t'adore ça, hein ? Je suis Murdo l'invincible. Excuse-moi d'être parti comme ça. Et maman ? Comment elle s'en sort ?
MICAH : Ça va.
DL : Tu dois veiller sur elle, hein ? Quand je ne suis pas là, c'est toi l'homme de la maison.
MICAH : Je sais, je fais de mon mieux. Papa, comment tu t'es évadé ?
DL : C'est pas si compliqué. Je suis sorti tranquillement.
MICAH : De la prison ? En faisant quoi ?
DL : Aucune cellule ne retiendra ton père.
MICAH : Pourquoi ?
DL : Parce que j'ai un secret.
MICAH : Comme Superman ?
DL : C'est ça. Oui, exactement comme lui.
MICAH : Tu veux que je te montre mes autres BD ?
DL : Ouais, va les chercher, chéri.

(Micah s'en va, et Niki rejoint DL sur la terrasse.)

NIKI : Il va pas s'en remettre quand tu seras parti.
DL : Je ne partirai plus d'ici. La cavale, j'ai donné.
NIKI : Et, comment vont se régler nos problèmes ?
DL : Dès que je saurai comment s'appelle cette femme. Je resterai caché, allongé sur la banquette arrière, et tu me conduiras au type. Tous les flics sont à mes trousses.
NIKI : Et, tu veux que moi, je cours ce risque ?
DL : Je veux que tu sois là pour entendre d'une autre bouche que la mienne que j'ai été piégé. Je te connais, Niki. Tu commences à peine à me croire parce que je suis là et que je te regarde en face. Et, quand je suis pas là, je sais que tes doutes reviennent. Et, je n'ai plus envie que tu doutes de moi, Niki.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Bennet. Odessa. Texas. Jour]

(Claire, avec Mr Bennet et Sandra, sont assis en face de Lisa et Hank, les supposes parents biologiques de Claire.)

LISA : Elle a exactement le même nez et la même bouche que toi.
HANK : C'est vrai. Je crois que tu as raison.
CLAIRE : Je suis curieuse de savoir ce que j'ai de vous, en dehors de ça.
SANDRA : Est-ce que vous prendrez une citronnade ? Je viens juste d'en préparer un grand pichet. Sinon, on a des sodas, des thés glacés, des gâteaux, n'est-ce pas Claire ? On a mis la main à la patte, hier au soir. On adore ça, cuisiner toutes les deux.
CLAIRE : Ouais.
LISA : Oh ! Moi, je prendrai bien une citronnade.
HANK : Moi aussi.
SANDRA : Claire ?
CLAIRE : Pareil, s'il te plait.
SANDRA : Allez, trios citronnades bien fraîches. C'est parti, je vous les apporte.

(Sandra et Mr Bennet vont en cuisine.)

HANK : Alors... Ne te gêne pas. Dis-nous ce que tu aimerais savoir sur nous.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Ext. Bâtiment. Nevada. Jour]

(Dl et Niki se garent devant un bâtiment en apparence abandonné. Niki sort de la voiture et regarde autour d'elle.)

NIKI : C'est bon, viens.

(DL se relève et sort de la voiture. Ils descendent un escalier.)

NIKI : On dirait qu'ils ne nous attendent pas.
DL : Je les connais. Il n'y a aucun souci. On bossait ensemble pour Linderman.

(DL tente d'ouvrir une porte, mais elle est verrouillée. Ils entendent une sirène de police et Niki se retourne. DL en profite pour passer son bras à travers la porte et l'ouvrir.)

NIKI : C'était pas verrouillé ?
DL : Faut croire que non. Dépêche-toi. Entre.

(Ils entrent et la porte derrière eux se referme.)

NIKI : Peut-être qu'ils ne sont plus là.
DL : Ça m'étonnerait.

(DL entre dans une pièce et s'arrête net devant ce qu'il voit. Il y a des personnes décapitées et plein de sang partout. Ce sont les joueurs de poker qui jouaient avec Hiro et Ando qui sont dans cet état.)

DL : Repars à la voiture. Repars à la voiture. Ne reste pas là. Viens, vite ! On sort de là.
NIKI : Non !

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Bennet. Odessa. Texas. Jour]

HANK : Oh, euh... Nous... Nous sommes séparés depuis longtemps. C'était un amour de lycée. Notre histoire a même pas duré jusqu'au bac. Une fois que Lisa s'est retrouvée enceinte, ça a été fini.
LISA : Lui, ça lui faisait pas peur d'avoir un bébé. Il voulait te garder. Et moi, j'étais pas prête. Tu dois me prendre pour un monstre parce que je t'ai abandonnée.

(Mr Bennet regarde ce qui se passe.)

CLAIRE : C'est pas ce que je pense.
SANDRA
: Arrête. C'est vraiment gênant ce que tu fais là. Imagine qu'ils te voient ! T'es obligé d'écouter aux portes ?
MR BENNET : Oui.
SANDRA : Oh, si tu le dis. Et, après ça, ce sera quoi ?
CLAIRE : Il y a des choses que j'ai besoin de savoir. Sur le plan de la santé, vous n'avez rien de bizarre, qui sorte un peu de l'ordinaire ?
LISA : Et bien, oui. Je reconnais que j'ai effectivement quelque chose. Je suis diabétique.
CLAIRE : Diabétique.
HANK : On a rien de vraiment spécial dans la famille, sinon une longue liste de cancers et de crises cardiaques.
CLAIRE : Génial.

(Le téléphone de Mr Bennet sonne.)

MR BENNET : Excusez-moi. Désolé. (Au téléphone.) Allô ? Oui. Oui, comment ça va ? Une seconde, un seconde. C'est le boulot.
SANDRA : D'accord.
MR BENNET : Oui, je t'écoute.

(Sandra sort du bureau de son mari, et Mr Bennet ferme la porte. Eden est à l'autre bout du fil.)

EDEN : Suresh repart pour l'Inde.
MR BENNET : Faut que tu l'en empêches.
EDEN
: J'ai déjà essayé.
MR BENNET
: Tu sais comme moi que tu peux te montrer très convaincante.
EDEN
: Il est déjà loin. Mais, il reviendra.
MR BENNET : Quoi de neuf pour Peter Petrelli ?
EDEN : Il a dit qu'il pouvait voler, mais je n'en ai pas eu la confirmation. En plus, il a apparemment rencontré quelqu'un capable d'arrêter le temps.
MR BENNET : C'est vrai ? C'est cool.
EDEN
: Ce quelqu'un aurait transmis un message à Petrelli. Il lui a demandé de sauver une cheerleader. Vous m'entendez ?
MR BENNET
: Oui. Merci pour le rapport.
EDEN
: Qu'est-ce qu'on fait avec le peintre ?
MR BENNET
: Tu me l'amènes.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

[Int. Cuisine de la maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

(Niki et DL sont dans la cuisine et tentent de se remettre de leurs émotions.)

DL : J'avais jamais rien vu d'aussi horrible.
NIKI : Moi si. Dans le garage.
DL : Dans le garage ?
NIKI : Quand t'es parti, j'ai emprunté de l'argent à Linderman.
DL : Combien d'argent ?
NIKI : 30 mille. Entre la maison et les cours de Micah à payer, qu'est-ce que je pouvais faire d'autre ?
DL : Excuse-moi.
NIKI : Linderman m'a envoyée deux hommes pour le rembourser parce que j'avais du retard. C'était violent. J'ai été sonnée et... Quand je suis revenue à moi, ils étaient morts tous les deux. Eux aussi ressemblaient à ceux qu'on a vus aujourd'hui.
DL : Ils avaient des membres arrachés ?
NIKI : J'ai réfléchi. J'ai retourné les choses mille fois dans ma tête. J'étais seule dans le garage. Rien que moi et eux. Je n'ai vu personne d'autre. La tueuse, c'est moi.
DL : Niki, regarde-moi. Tu ne les as pas tués.
NIKI : Si. Je l'ai fait. Tu m'as dit que je m'étais levée cette nuit. C'est peut-être parce que je suis allée tous les tuer.
DL : T'as forcément été manipulée. Et, ceux qui m'ont piégé sont sûrement les mêmes qui espèrent que je continue à porter le chapeau.
NIKI : Non.
DL : Ce qu'ils ne savent pas, c'est que toi et moi... On est unis.
NIKI : Unis ?

(Micah entre dans la pièce.)

MICAH : Maman ! T'as pas vu mon sac à dos ?
NIKI : Tu ne l'aurais pas laissé chez Tina ?
MICAH : Non. Je sais que je ne l'ai pas oublié là-bas.
NIKI : Je viens t'aider à le chercher, mais dans une minute, hein ? (Micah s'en va.) Il faut que je le dise à la police.
DL : Ils voudront jamais nous croire. Le seul moyen de me disculper aux yeux de la police, c'est de trouver moi-même qui a fait ça.

(Micah entre à nouveau.)

MICAH : La minute est presque passée.
NIKI : Je viens mon bébé.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

[Int. Salon de la maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

(Niki cherche le sac à dos de Micah. Elle le trouve par terre.)

NIKI : Micah.

(Elle se regarde dans le miroir et voit son double reflet. Puis, tout à coup, elle se retrouve assise sur le canapé. Elle va dans la chambre de Micah.)

NIKI : Micah, d'où tu sors ça ?
MICAH
: De quoi ?
NIKI
: Ce sac que tu m'as demandée ?
MICAH : C'est toi qui me l'as apporté.
NIKI
: Ah oui ?
MICAH : Oui. Maman, t'es entrée dans la chambre il y a deux minutes. En me disant de préparer mes vêtements pour allez chez grand-mère. Maman, ça va ?
NIKI
: Non. Non, ce n'est rien, chéri. Je vais m'allonger à côté. Je ne me sens pas très bien.

(Elle s'en va dans sa chambre et ferme la porte. Elle se regarde dans le miroir. Puis, se retourne et se laisse tomber au sol.)

NIKI : Qu'est-ce qu'il m'est arrivée ? Non !
JESSICA : Il va falloir te reprendre.

(Elle se tourne à droite et aperçoit son double en chair et en os.)

NIKI : Tu n'es qu'une illusion.
JESSICA : Oh, je suis aussi réelle que toi.
NIKI : Non. Non. Je dois avoir une tumeur au cerveau. C'est dingue.
JESSICA : Pauvre fille cinglée.
NIKI : C'est une hallucination.
JESSICA : Tu crois ce que tu es ? Nous sommes des tas de choses, Niki, mais nous ne sommes pas cinglées.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Salon de la maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

(DL entre dans le salon où Micah se trouve.)

DL : Micah, où est maman ?
MICAH : Elle est allée se reposer. Elle était fatiguée.
DL : Oui, elle a eu une rude journée.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Chambre de Niki. Las Vegas. Nevada. Jour]

JESSICA : D'après toi, comment réagira DL quand il comprendra ce que nous avons fait ?
NIKI
: Ce que nous avons fait ?

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Salon de la maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

MICAH : Est-ce que maman va se remettre avec toi ?
DL : La plupart du temps, quand dans le couple, l'un fait une bêtise, l'autre fait comme si il ne s'était rien passé. Mais, quand l'autre te croit coupable, alors que tu es innocent... Là, ça devient plus compliqué.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Chambre de Niki. Las Vegas. Nevada. Jour]

JESSICA : Toi et moi, on a piégé ton mari, descendu son équipe, volé 2 millions de dollars. On a trucidé les gangsters dans le garage, et on a en a fait autant à ces petits joueurs de poker minables. On n'a pas eu le temps de s'ennuyer.
NIKI : Ces hommes étaient complètement déchiquetés.
JESSICA : Oh, oui... Qu'est-ce que tu veux que je te dise ?
NIKI : Ces types n'avaient rien fait.
JESSICA : Faut jamais laisser de témoins. J'ai fait le sale boulot. Comme d'habitude.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Salon de la maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

MICAH : Entre maman et toi, ça va s'arranger ?
DL : J'en sais rien. Je l'espère.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Chambre de Niki. Las Vegas. Nevada. Jour]

JESSICA : Il faut encore qu'on se serre les coudes. Tu vas chercher la mallette. Ensuite, tu conduiras Micah le plus loin possible de DL. Je m'occupe du reste.
NIKI : DL veillera sur moi. J'ai pas besoin de toi.
JESSICA : Niki... Il pensera que tu es folle à lier. Et, il n'hésitera pas à nous enlever Micah. Quand il finira par comprendre qu'on l'a doublé, il te réglera ton compte une bonne fois pour toute.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Salon de la maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

MICAH : Tu sais, tu m'as dit que tu avais un secret ?
DL : Mm-hum.
MICAH : Bah, maman aussi, elle en a un.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Chambre de Niki. Las Vegas. Nevada. Jour]

JESSICA : Tu as le choix, Niki. Soit, tu laisses DL enlever notre fils et plus jamais on le reverra. Ou alors, tu suis mes instructions à la lettre.
NIKI : Où est la mallette ?
JESSICA : Excellent choix.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Parking. Las Vegas. Nevada. Jour]

(Hiro et Ando marchent vers leur voiture.)

HIRO (sous-titré) : J'aurais dû les sauver.
ANDO
(sous-titré) : Tu aurais été tué.
HIRO
(sous-titré) : J'ai reçu un don, Ando. Je suis censé l'utiliser pour aider les gens. Pour sauver des gens. J'ai échoué.
ANDO
(sous-titré) : Tu es trop dur avec toi-même.
HIRO
(sous-titré) : Peut-être que je ne suis pas le héro que je pensais être.
ANDO
(sous-titré) : Chaque héro fait son voyage pour trouver sa place dans le monde. Mais, c'est un voyage. Tu ne commences pas par la fin. Sinon, ils ne peuvent plus faire un film plus tard.
HIRO
(sous-titré) : Et, si j'étais sur la mauvaise voie ? Et, si j'étais censé sauver ces gens-là ?
ANDO
(sous-titré) : Tu peux courber le temps et l'espace. Peut-être que quand tu y arriveras mieux, tu pourras revenir ici et réparer tout ça.
HIRO (sous-titré) : Comme un nouvel essai ?
ANDO
(sous-titré) : Exactement.
HIRO
(sous-titré) : Un nouvel essai. J'aime cette idée.

(Arrivés à la voiture, ils montent dedans.)

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Bennet. Odessa. Texas. Jour]

(Sandra se rend dans la cuisine tandis que Claire débarrasse la table.)

SANDRA : Où est ton père ? Je ne parle pas du rouquin bedonnant, mais de ton cher petit papa.
CLAIRE : Il raccompagne les parents biologiques.
SANDRA : Comment tu les appelles ? Les parents biologiques ? Oh, c'est très froid et impersonnel. Ça leur va à merveille.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Ext. Devant la maison des Bennet. Odessa. Texas. Jour]

(Mr Bennet est dehors avec Lisa et Hank.)

MR BENNET : Merci d'être venus. Je sais à quel point Claire tenait à vous rencontrer.
LISA : A son âge, je me posais aussi des millions de questions. Tant mieux si je l'ai aidée.
MR BENNET : Merci. Merci.
HANK : Je crois que ça a plutôt bien marché. Si vous avez besoin de quoique ce soit...
MR BENNET : Oui, je vous préviendrai.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Bennet. Odessa. Texas. Jour]

(Sandra et Claire sont dans la cuisine.)

SANDRA : Tu as eu ce que tu espérais ?
CLAIRE
: Pas vraiment. En fait, je sais pas non plus ce que j'espérais. J'attendais sûrement qu'ils me disent qui je suis. Mais, ils en savent pas plus que moi.
SANDRA
: Il n'y a pas une personne qui peut te dire qui tu es. C'est une réponse que tu dois trouver toute seule.
CLAIRE
: On peut les jeter ?
CANDRA
: Ils sont brûlés ?
CLAIRE
: Non. Mais, j'ai peur de tous me les empiffrer.
SANDRA
: En tout cas, je dis bravo à ton père. Ce n'est pas la première fois qu'on essaie de retrouver tes parents biologiques.
CLAIRE
: Ah, bon ?
SANDRA : Quand tu étais bébé, on a cru que tu avais un problème avec tes chromosomes. Une maladie. On voulait faire faire des tests à tes parents pour voir s'ils avaient la même anomalie. J'étais morte d'inquiétude, et eux, ils demeuraient introuvables.
CLAIRE : Quel genre de maladie ? Tu te souviens de ce qui n'allait pas chez moi ?
SANDRA
: Tu n'étais pas vraiment souffrante. Ce n'est pas le mot. Disons que t'avais souvent des symptômes étranges.
CLAIRE
: Ah, oui ? Quel genre ? Dis-moi. Est-ce que je faisais des trucs pas normaux ?
SANDRA : Tu toussais, Claire, c'est tout. Ne deviens pas hypocondriaque comme ton petit frère. Un seul suffit. Viens mon toutou d'amour. Je vais te bercer.

(Sandra s'en va avec Mr Muggles et Mr Bennet rentre.)

MR BENNET : Alors... C'était aussi effrayant pour toi que pour moi ?
CLAIRE : Bravo, papa. Tu as été très courageux.

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Grenier de la maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

(Niki monte au grenier. Elle trouve une mallette et redescend. Arrive en bas, DL l'attend.)

DL : C'était toi.
NIKI : Attend, je t'explique.
DL
: C'est toi qui m'as piégé. Depuis le début, tu me mènes en bateau.
NIKI
: Non, je vais t'expliquer. Attend. Je sais de quoi ça a l'air. Mais, c'est faux.
DL
: J'avais confiance en toi.
NIKI
: Je te jure que c'est une autre personne qui contrôle tout. Je peux rien y faire. Je comprends pas ce qui se passe.
DL
: J'embarque Micah et les 2 millions. Adieu Niki.
JESSICA
: T'embarques rien du tout.

(Jessica frappe DL qui atterrit dans l'armoire. Micah entre dans la pièce.)

MICAH : Maman ! C'est quoi ce bruit ? Ça va ?
JESSICA
: On bouge des meubles avec papa. Surtout, ne t'inquiète pas, trésor. Va dans ta chambre.

(Jessica ferme la porte. Elle regarde là où est tombé DL, mais il n'est plus là. Elle le cherche alors dans la chambre. Les bras de DL apparaissent d'un mur et il les passe atour du cou de Niki.)

NIKI : Alors, c'est comme ça que t'es sorti de taule ?

(Jessica attrape DL et l'envoie sur le lit. Elle grimpe dessus et essaie de l'étrangler. Micah entre dans la chambre et aperçoit DL et Niki se battant.)

MICAH : Maman ?

(Les deux regardent Micah et DL passe sa main dans le ventre de Niki pour atteindre son cou.)

MICAH : Arrête.

(Niki tombe au sol, comme morte. Micah court vers sa mère, mais DL l'attrape et le sort de la maison.)

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Appartement d'Isaac. Manhattan. NY. Jour]

(Isaac vient de peindre un portrait de Niki/Jessica. Il regarde attentivement le tableau et, avec son pouce, il frotte un endroit sur son omoplate droite. Le tatouage de Niki apparaît. Il s'agit d'un symbole. Quelqu'un frappe à la porte. Isaac va ouvrir.)

EDEN : Isaac Mendez ?
ISAAC : Qui êtes-vous ?
EDEN : Une grande admiratrice de votre travail. Vous permettez ?

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~

[Int. Maison des Sanders. Las Vegas. Nevada. Jour]

(Niki est allongée au sol et ne bouge plus.)

VOIF OFF : L'évolution est un processus imparfait et souvent violent. La moralité y perd de son sens. La question du bien et du mal se réduit à un simple choix. Survivre ou périr.

A suivre...

FADE IN:

[TITLE CARD: HEROES]

NARRATOR: (v.o.) Previously on Heroes ...



VARIOUS CUTS OF: PETER / NIKI / CLAIRE / HIRO

NARRATOR: (v.o.) Ordinary people across the globe discover they have extraordinary abilities.



[CLAIRE BENNET]

(At the bonfire, Claire tries to get away from Brody.)

NARRATOR: (v.o.) Claire searches for the answers to her powers.

(She stumbles against the fence and falls on a pile of wood.)

(When she comes to, she finds herself on an autopsy table with her chest cut wide open.)

CLAIRE: (v.o.) I think I’m old enough for you to tell me who my real parents are.

(After crashing Brody’s car into a wall, Claire is taken to the hospital.)

NARRATOR: (v.o.) While her father shows a darker side.

(Claire tells her dad what really happened at the bonfire.)

CLAIRE: He tried to force me.

MR. BENNET: The quarterback?

(In Brody’s hospital room, Mr. Bennet covers Brody’s mouth with his hand to muffle his cries.)

MR. BENNET: Claire is a very special girl. Do you understand me?



[NATHAN PETRELLI]

(Nathan runs from Mr. Bennet and the Haitian.)

NARRATOR: (v.o.) While Nathan escapes the face of evil, --

(Mr. Bennet and the Haitian corner Nathan. Nathan flies away to escape them.)



[NIKI SANDERS]

(Niki comes home to find officers in her house looking for DL.)

NARRATOR: (v.o.) Niki and her son are about to get a visit from her fugitive husband.

(Niki talks with the lead detective.)

NIKI: He’s here. DL Hawkins is a killer.

(Niki walks through her house after everyone has left.)

(DL is inside the house.)



[PETER PETRELLI]

(Peter is inside the subway frozen in time.)

NARRATOR: (v.o.) And Peter gets a message from the future --

(He turns around and finds Future Hiro in the subway.)

FUTURE HIRO: This is what you’ve been waiting for.

(At Isaac’s studio, Peter looks at the incomplete painting and sees the image before him.)

NARRATOR: (v.o.) -- that will define their destiny.

(He looks at the painting of Claire.)

FUTURE HIRO: The girl. You have to save her.

(Future Hiro walks away.)

FUTURE HIRO: Save the cheerleader; save the world.

(Peter talks with Isaac.)

PETER: We are all connected. If this thing you painted, if this bomb is true, we’re all dead.

CUT TO:



[TITLE CARD: HEROES]

NARRATOR: (v.o.) And now, Heroes continues.

FADE OUT.



FADE IN:

[EPISODE TITLE]
      CHAPTER SIX
      "BETTER HALVES"



[INT. (NEW YORK) ISAAC’S STUDIO -- NIGHT]

(We move low among Isaac’s paintings – on the mural of New York exploding painted on the floor to a car burning to the eclipse.)

MOHINDER: (v.o.) Evolution is an imperfect and often violent process.

(DISSOLVE TO: We see the drug paraphernalia on Isaac’s table and the painting of Peter flying.)

MOHINDER: (v.o.) A battle between what exists and what is yet to be born.

(DISSOLVE TO: We see Isaac’s table top with his painting supplies and the painting of Niki looking over her shoulder.)

MOHINDER: (v.o.) In the midst of these birth pains, morality loses its meaning.

(DISSOLVE TO: We see the paintings hung up on the wall – of Hiro and Ando looking at the bloodied HOMECOMING banner, of Claire or Claire being chased by the shadow on the steps of the amphitheater and of the locker doors flying at Peter.)

MOHINDER: (v.o.) The question of good and evil reduced to one simple choice: survive or perish.

(And finally, the latest painting completed by Peter of the long shadow cast by the man in the doorway over the dead cheerleader.)

(Isaac turns to Peter.)

ISAAC: We have to save her.

(The phone rings.)

CAPTION:
      ISAAC MENDEZ & PETER PETRELLI
      NEW YORK CITY

(Peter glances at the ringing phone.)

ISAAC: Ignore it. It's a wrong number. Some Japanese guy keeps calling, leaving messages.

(Peter turns around and puts the paint can and brush down. He grabs the phone and answers it.)

PETER: (to phone) Hello?

HIRO: (from phone) Mr. Isaac? Isaac Mendez?

PETER: (to phone) Who is this?

INTERCUT WITH:

[INT. (LAS VEGAS) PARKING GARAGE – NIGHT]

(Hiro shares the phone with Ando so he can hear too.)

HIRO: (to phone in English) Uh ... my name is Hiro Nakamura.

PETER: (to phone) My name is Peter Petrelli. I have a message for you.

(Hiro looks at Ando.)

HIRO: (subtitled) What did he say?

ANDO: (subtitled) He has a message for you.

HIRO: (subtitled) What message?

(Hiro gives the phone to Ando.)

ANDO: What message?

PETER: Save the cheerleader; save the world.

ANDO: (subtitled) Save the cheerleader, save the world.

HIRO: (subtitled) Cheerleader?

(Isaac moves closer to Peter.)

ANDO: What cheerleader? Where?

(Peter looks at Isaac. He covers the telephone mouthpiece.)

PETER: What cheerleader? Where?

ISAAC: I don't know where she is.

PETER: Yeah, but you painted these.

ISAAC: So did you.

(Isaac walks away.)

PETER: (to phone) We don't know who she is. We don't know where she is. We just know that we need to save her.

ISAAC: Tell him about the guy from the future.

(Isaac leans forward to look at the painting of the dead cheerleader.)

PETER: (to Isaac) He is the guy from the future. (to phone) A Hiro Nakamura from the future, who speaks English and carries a sword stopped time to tell me that I have to save the cheerleader. That's--that's all I know.

(Ando looks at Hiro.)

ANDO: (subtitled) You came from the future and ... told them to save the cheerleader. And you had a sword.

HIRO: (subtitled) I had a sword?

(Ando nods.)

(The thought of the sword is very appealing to Hiro.)

PETER: (from phone) Get to New York. We'll find out where the cheerleader is.

(Peter hangs up.)

(Hiro is lost in his own thoughts, a smile on his face. He looks at Ando.)

HIRO: (subtitled) I had a sword.

(Meanwhile, Peter organizes Isaac’s paintings.)

PETER: (to Isaac) Grab that side.

(Peter and Isaac move the latest painting up against the wall next to the other paintings.)

PETER: We must be missing something. Some sign of where they are. See, these paintings, they fit together like pages in a comic book.

(Peter steps back.)

PETER: There's a panel missing. (points) What was right there?

ISAAC: Nothing. This is everything I painted last night. But there's a piece about that size. I painted it weeks ago.

(He tries to think.)

ISAAC: Simone has it.

PETER: Simone.

ISAAC: She took a bunch of my paintings to sell. It's with them.

PETER: What was it of?

ISAAC: I don't remember. I was high.

PETER: Then we need to get it back.

(Peter grabs the phone and dials.)

ISAAC: (scoffs) Tell her a guy from the future said you needed it. I'm sure she'll love that.

CUT TO:



[INT. (ODESSA) BENNET RESIDENCE – KITCHEN – DAY]

CAPTION:
      CLAIRE & SANDRA BENNET
      ODESSA, TEXAS

(Sandra ices some cupcakes while holding Mr. Muggles. Claire closes the refrigerator door and walks over to her.)

SANDRA BENNET: DeeDee wants to breed Mr. Muggles with her poodle. Ugh!

(Claire reaches around Sandra and dips her finger in the icing. She pops it in her mouth and walks over to the oven.)

SANDRA BENNET: A poodle, for God's sake. They call it a Pom-a-poo or a Poo-ranian.

(Claire opens the oven and grabs the tray of cupcakes out of the oven with her bare hands. We hear her flesh sizzle and burn.)

SANDRA BENNET: Mr. Muggles doesn't want anything to do ... with a breed that has "poo" in its name.

(Claire puts the cupcakes down on the counter. She looks at her burned hands. Her skin regenerates as she watches.)

SANDRA BENNET: (baby voice) "No, I don't," says Mr. Muggles. (normal voice) Whew! Honey, I think we left those cupcakes in too long. Smells like something's burning.

CLAIRE: They look okay. I thought Mr. Muggles doesn't like poodles, anyway.

(Claire grabs a towel and uses it to bring the cupcakes over to her mom and starts icing them herself.)

SANDRA BENNET: Not after what happened at the dog park. I thought that big dog was gonna chew your hand off. Which would've put an end to your cheerleading career.

CLAIRE: It looked worse than it was. And my cheerleading career is scissor-kicking off the field as we speak. At least I'm playing my part in the bake sale.

(The den door opens and Mr. Bennet walks out. He groans as he walks past them.)

CLAIRE: Cupcake? Only a dollar for a very good cause.

(Mr. Bennet opens the refrigerator door.)

MR. BENNET: Not right now, Claire Bear.

SANDRA BENNET: You've been on the phone for an hour. Who you been talking to?

(He closes the door and walks over to Claire.)

MR. BENNET: Yeah, about that. You know how you've been wanting to meet your biological parents?

CLAIRE: Yeah?

MR. BENNET: I just got off the phone with them. Turns out they want to meet you too, tomorrow.

CLAIRE: Wait just a minute. What about school? We can't just drop everything for these people. Who do they think they are?

MR. BENNET: I didn't say yes. Nobody's dropping anything. Unless Claire wants us to. This doesn't have to happen now. You don't have to do this. Not unless ... you're absolutely ready.

CLAIRE: I'm ready.

CUT TO:



[INT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE – NIGHT]

CAPTION:
      MICAH & NIKI SANDERS
      LAS VEGAS

(In the mirror’s reflection, we see Niki and Micah asleep in the bed. Niki gasps and sits up. She looks around, then gets out of bed.)

(Niki walks out into the hallway. She stops and listens. She takes a step backward and looks into one of the rooms.)

CUT TO:

(Niki pushes the curtain away from the window to see the officer cars with lights flashing and cops just out front of the house. She puts the blinds back.)

CUT TO:

(Niki opens the kitchen door. She doesn’t move. Behind her, we see DL.)

DL: You look beautiful, Nik.

NIKI: DL. How the hell did you get in here?

(She takes a step forward. DL grabs her and pulls her back into the room. In the mirror’s reflection, DL holds her against him.)

NIKI: The police are right outside. If I scream, they will be in here in two seconds.

DL: Then I hope you don't scream.

CUT TO:



[TITLE CARD: HEROES]

FADE OUT.

(COMMERCIAL SET)



FADE IN:

[EXT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE – FRONT – NIGHT]

(An officer car is parked on the street in front of the house. In the background, we hear radio chatter.)



[INT. SANDERS RESIDENCE – BEDROOM -- NIGHT]

(DL is in the house. He’s holding Niki. He takes her left hand and looks at her bare ring finger.)

DL: You're not wearing your wedding ring.

NIKI: I think that you better leave.

(She pulls her hand out of his grip.)

NIKI: You being here. Come on, that's not a good idea. Micah doesn't need this.

DL: Micah needs his father. And I need my wife. This is still my home.

(There’s a loud knock on the front door. DL and Niki both turn to look at the door.)

DL: I'm not going anywhere. You can either believe me or not. I'm going to check on our boy.

DEPUTY: (o.s.) Open the door, ma'am.

DL: I'll let you get the door.

(DL turns and leaves the room.)

DEPUTY: (o.s.) Ma'am, please open the door.

(Niki opens the door and finds the deputy just outside the door.)

DEPUTY: Ma'am, we thought we heard something inside the house. Is everything all right?

NIKI: I was, uh ... I was just talking with my son.

DEPUTY: Well, if you need anything, we'll be out here till tomorrow morning, okay?

(Niki hesitates.)

DEPUTY: Is something wrong? (The deputy looks past Niki.) If you want us to come inside, just nod your head.

(Again, Niki hesitates. Then, she smiles.)

NIKI: I'm fine. You know, God, it's just been a really long night.

DEPUTY: Then we'll let you get back to bed, okay? Just remember, we're here if you need us.

NIKI: Thank you.

DEPUTY: You're welcome.

(The deputy turns and heads back down the front walk.)

DEPUTY: Good night.

(Niki closes the door. She turns around and DL is standing right there. She walks past him and closes the door to the hallway.)

NIKI: So tell me what happened.

DL: I planned the job--

NIKI: I know that you planned the job. "Baby, it's gonna solve all out problems."

DL: It was $2 million. Enough to get us out of Vegas.

NIKI: The money that you stole from Linderman.

DL: And if we ran with Linderman's money, he wouldn't just kill me. He'd kill you, Micah. So I stepped out. Only someone stepped in after me. Someone who knew the plan. Someone who killed my crew.

NIKI: Oh, and they just made off with all the money? You have no idea who that is.

DL: I know it was a woman.

NIKI: A woman?

DL: There's a guy in North Vegas, cleans money. Heard he just cleaned somebody $2 million, so I'm gonna pay him a visit tomorrow and see if I can't squeeze a name out of him. Baby ... Baby, don't worry.

CUT TO:



[EXT. (ODESSA) SUBURBAN SIDEWALK -- DAY]

(Claire and Zach walk home from school. Zach is pushing his bike alongside her.)

CLAIRE: How am I supposed to ask someone if they're a freak when they're probably just gonna lie about it like I do?

ZACH: Why don't you just ask them what happens when they cut themselves? Or you could just cut them and find out.

CLAIRE: Uh-huh. Probably just think I was all bitter because they gave me away.

(They walk across the street.)

ZACH: You're a little bitchy sometimes, but I don't think you're all that bitter. About the adoption thing, I mean.

CLAIRE: I'm not. I mean, I'm curious about it. And it's a little weird and maybe a little sad, but I'm not mad. I mean, I love my parents.

(They turn up the driveway to Claire’s house.)

ZACH: What if your biological parents raised you, though? It'd be an entirely different scenario.

CLAIRE: What if they can do what I can do? What if they're like me?

ZACH: Well, I hope they're not. No offense, but I like -- I like that you're the freak. It makes you more ... special or whatever.

CLAIRE: Are you flirting with me?

ZACH: No. Believe me, no. Um, look, do you plan on coming out to your parents? I mean, the ones who raised you?

CLAIRE: No. My dad would unspool. He's a really simple guy. He'd never be able to wrap his mind around something like that. It would break him.

(Claire and Zach head up the path to the front door.)

ZACH: (sing-song) He's gonna find out.

CUT TO:



[INT. (LAS VEGAS) PARKING GARAGE -- NIGHT]

(Hiro is making sword-fighting sounds while swinging an imaginary sword.)

ANDO: (subtitled) What happens if we get to New York ... and it explodes?

HIRO: (subtitled) If we get to New York ... It won’t explode. That’s the idea, it’s the heroic journey.

ANDO: (subtitled) It’s your heroic journey.

HIRO: (subtitled) It’s our heroic journey. You don’t have to have superpowers ... to be a hero.

(Ando nods. He turns to start the car. They put their seatbelts on.)

ANDO: (subtitled) So why didn’t "future you" ... come to see us? Why did he go to some Peter guy ... in New York that we’ve never met?

HIRO: (subtitled) "Future me" was afraid of causing a rift ... in the space-time continuum.

ANDO: (subtitled) You’re talking out of your ass. You don’t know how any of this works.

(Ando puts the car into reverse and backs out of the parking stall.)

HIRO: (exclamation in Japanese) !!!

(Ando hits the brakes. A black SUV pulls up behind them, blocking their way. Ando gets out of the car.)

(He sees the high roller in the cowboy hat sitting in the passenger seat. The high roller tips his hat in greeting.)

ANDO: (subtitled) It’s the high roller you cheated!

HIRO: (subtitled) I cheated?

(Ando get back into the car.)

ANDO: (not subtitled) Hurry.

(The high roller and his goons get out of their SUV. Ando urges Hiro back into the car.)

ANDO: (not subtitled) Hurry! Hurry!

(Hiro gets back into the car and looks at Ando.)

ANDO: (subtitled) Quick! Teleport us somewhere!

(The high roller taps on Hiro’s window.)

HIGH ROLLER: (in English) It's okay. I just want to talk to you.

(Ando glances behind at the other guys, then rolls down Hiro’s window.)

ANDO: I told you. We no cheat. Japanese people very lucky.

HIGH ROLLER: I know you cheated. I just don't know how. Now it's time for a little payback.

(Hiro turns and looks at Ando.)

HIRO: Huh?

CUE SOUND: (PRE-LAP) DOORBELL

CUT TO:



[INT. (ODESSA) BENNET RESIDENCE – DAY]

(The doorbell rings.)

SANDRA BENNET: Claire, honey, your guests are here.

(Sandra opens the door.)

LISA: Hi, I'm Lisa.

SANDRA BENNET: Hi. Nice to meet you. Sandra.

LISA: Nice to meet you.

HANK: Hi, I'm Hank.

SANDRA BENNET: Hi, Hank. Sandra.

(In the back, Mr. Bennet turns and looks at Claire.

HANK: Nice to meet you.

(Mr. Bennet heads for the door. In the kitchen, Zach grabs his things and his backpack. He looks at Claire.)

ZACH: You sure you don't want me to shove 'em into something on the way out?

CLAIRE: Ha ha.

(Zach smiles at Claire as he heads for the door.)

CUT TO:



[INT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE -- NIGHT]

(Niki is digging inside the closet, the mirrored closet door open, her back to DL.)

DL: So how are we gonna do this?

(DL sits down on the edge of the bed.)

NIKI: We don't.

(DL looks surprised. Niki is carrying a pillow and some sheets.)

DL: You're couching me?

NIKI: What do you think, DL? You think you can just strut back in here like nothing's ever happened? Do you have any idea what I've been through the last six months?

(She tosses the bed sheets on the bed next to DL.)

DL: No.

NIKI: No, you don't.

DL: I didn't want to leave you.

NIKI: But you did. It was going fine. We were making it.

DL: Oh, 30 grand a year doing construction.

NIKI: That wasn't enough for you?

DL: No, Nik, it wasn't enough for me because that business doesn't fly when you have a family.

NIKI: When you left, I became another person.

DL: I don't care that you took off your clothes on the Internet. I'm not mad about it. Look, you did what you had to do.

NIKI: Look, you can stay here tonight. But you need to leave in the morning.

DL: If that's what you want.

(DL picks up the sheets and leans forward to kiss Niki on the cheek. Niki turns away from him.)

(DL takes the things and leaves the bedroom. Niki shakes her head.)



(In the living room, DL sits on the sofa.)



(In the bedroom, Niki is in bed.)



(DL puts the pillows on the armrest behind him and takes his shirt off.)



(Niki sits up in bed.)



(DL settles back against the pillows.)



(Niki thinks about it.)



(We focus on the wedding ring on DL’s finger.)



(Niki gets up. She opens her jewelry box.)



(DL is on the sofa, the wedding ring on his finger glistening in the sparse light.)



(Niki takes out her wedding band and looks at it.)



(DL is on the sofa. Niki appears in the doorway.)

NIKI: Come to bed.

(DL sits up and looks at her.)

CUT TO:



[INT. (LAS VEGAS) ROOM -- NIGHT]

(It’s a high-stakes poker game.)

HIRO: (o.s.) (subtitled) We’ve won enough. We need to leave, our mission awaits.

(Ando and Hiro talk.)

ANDO: (subtitled) We still owe him more; we can’t leave yet. (Ando glances over his shoulder at the men at the card table.) Give them good cards, but not too good.

ERNIE (DEALER): Hey, Japanese guy, you in or not?

(Ando nods at Hiro.)

ANDO: I'm in.

(Ando takes his seat at the table next to the high roller in the cowboy hat.)

ERNIE (DEALER): So what's your system, huh, pal? (Ando glances over at the high roller.) Some ancient Oriental voodoo?

ANDO: No system. Japanese people very lucky.

ERNIE (DEALER): Japanese people better run out of luck soon. I'm starting to think I'm getting hustled.

HIGH ROLLER: Easy, Ernie. It's a friendly game. No one's getting hustled.

ANDO: No hustle. Only good fortune.

(Ando raises his bottle at the other player at the table. He drinks.)

(Hiro concentrates and uses his powers. Time freezes. He gathers all the cards off the table, rearranges them, tosses them to the players and takes his position.)

(Time resumes.)

ERNIE (DEALER): Well, let's go.

(Everyone takes their cards. Ando has a straight flush, 10-high.)

LOWLIFE (CARD PLAYER): I'm in for $400.

(Ando glances behind him at Hiro, who smiles. Ando puts his cards down.)

ANDO: I will bet ... $1,000.

(Hiro is surprised. The cart he’s leaning against rolls away and Hiro crashes to the floor, making a big racket. The card players look at Hiro. Hiro gets up.)

HIRO: Sorry. Beg pardon.

(Ando goes down to help Hiro pick up the stuff from the cart. He turns and sees a gun on the suitcase at Ernie’s legs. Ando sits up and looks at Ernie, who hasn’t noticed Ando.)

(Ando pushes his chair away from the table and stands up. Hiro is busy putting things back on the cart.)

ANDO: We must use bathroom.

LOWLIFE (CARD PLAYER): Now? We're in the middle of a hand.

ANDO: Sorry. Must go now. Too much beer.

(Ando grabs Hiro, who is still stacking up the stuff from the cart.)

ERNIE (DEALER): You guys go to the bathroom together?

ANDO: Yes. It is how we roll.

(Ando grabs Hiro and they enter the bathroom. The card players watch them leave.)



[INT. BATHROOM – CONTINUOUS]

(Ando pushes Hiro into the bathroom. He grabs the feathers Hiro’s carrying and puts them aside.)

HIRO: (subtitled) I don’t need to pee.

(Ando looks at the closed metal door.)

ANDO: (subtitled) They’re going to kill us!

HIRO: (subtitled) What?

ANDO: (subtitled) The man with the scary face ... has a gun under the table pointed at me.

HIRO: (subtitled) A gun?

LOWLIFE (CARD PLAYER): (through door) Hey, who invited her?

(In the background, we hear a scuffle and commotion in the card room.)

HIRO: (subtitled) What should we do?

(Ando turns and looks at Hiro.)

ANDO: (subtitled) We? No. You. You need to get us out of here now.

(On the other side of the door, a man screams. Hiro is appalled.)

HIRO: (subtitled) What’s that?

(In the other room, they hear fighting – flesh hitting flesh and men screaming.)

(Hiro concentrates.)

ANDO: (subtitled) What are you doing?

HIRO: (subtitled) I need to stop it.

(Hiro continues to concentrate.)

(Something hard slams into the metal bathroom door, cracking it. A man screams. Ando and Hiro both take steps back away form the door.)

(Then everything’s quiet.)

(Ando motions for Hiro to be quiet.)

(They hear footsteps walking away.)

(Blood drips down the side of the door through the crack.)

(Hiro is pained and horrified.)

HIRO: (subtitled) I couldn’t save them. I just hid in here. A hero doesn’t hide ...

ANDO: (subtitled) He does if he wants to live.

(Ando turns and checks the bathroom window.)

ANDO: (subtitled) We need to get out of here.

(He opens the window and steps down to get Hiro.)

ANDO: (subtitled) Before whoever did this comes back.

(He grabs Hiro and leads him to the window.)

ANDO: (unsubtitled) Hurry.

(Ando turns and looks back as he helps Hiro up.)

FADE OUT.

(COMMERCIAL SET)



FADE IN:

[INT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE – BEDROOM -- DAY]

(Niki is asleep. DL kisses her and she wakes up.)

DL: Your hair is getting so long.

NIKI: It's a mess.

DL: I like it. Reminds me of when we first met.

NIKI: God, we were kids.

DL: It was fly.

(They laugh. Niki turns over and settles against DL’s shoulder.)

DL: Oh, you should get some sleep. You didn't get much last night.

NIKI: I slept as much as you did.

DL: Uh-uh. I heard you getting up. Trying to be all quiet.

(Niki sits up.)

NIKI: I did? When?

(Niki looks at the mirror. In addition to her and DL, she sees another "Niki" leaning on DL. DL sits up and looks at Niki.)

DL: What's wrong, baby?

(He looks at the reflection. He doesn’t see the second "Niki." Niki turns to him.)

NIKI: Um ...

(The door opens and Micah walks in.)

MICAH: Dad?

(DL laughs. Micah runs to him, jumps on the bed and gives DL a hug.)

DL: Oh! I missed you.

MICAH: I missed you, too.

CUT TO:



[INT. (NEW YORK) MOHINDER’S APARTMENT -- DAY]

CAPTION:
      MOHINDER SURESH & EDEN MCCAIN
      BROOKLYN

(Eden holds Mohinder the Lizard.)

EDEN MCCAIN: I guess the flying Petrelli didn't fly.

(Mohinder is packing his bag.)

MOHINDER: We were on the train together, then suddenly he started carrying on about a mysterious traveler who stopped time and told him to save a cheerleader. It was all very fascinating. I should write a paper on the experience.

EDEN MCCAIN: Maybe you provoked him with sarcasm.

MOHINDER: Peter Petrelli went from steady as a clam to, as you say, crap-house rat in a blink. No provocation whatsoever.

EDEN MCCAIN: Except maybe from a time traveler.

MOHINDER: You'd like that, wouldn't you?

EDEN MCCAIN: Yeah, well, so would you.

MOHINDER: Did I tell you that the man who paints the future is a heroin addict?

EDEN MCCAIN: Did you see any of the paintings?

MOHINDER: I didn't see him. After what I witnessed on the train, I doubt he even exists.

EDEN MCCAIN: Now what? You just take Papa Suresh back to India? Just get on a plane and that's it.

MOHINDER: Yes, that's exactly it.

EDEN MCCAIN: And what about Mohinder?

MOHINDER: We were no good for each other anyway. Thank you, Eden. For all that you've done for both me and my father.

EDEN MCCAIN: You're welcome. You know, you can go back and scatter those ashes, but you're always gonna wonder if maybe there was something to what your father was doing if you just looked again.

MOHINDER: Will I?

EDEN MCCAIN: Oh, yeah. You're not done here. That's why I'm not even gonna say good-bye.

MOHINDER: Good-bye, Eden.

EDEN MCCAIN: See you later.

(He leans forward to kiss her cheek. Eden turns and kisses him.)

(Mohinder smiles. He heads for the door with his bag. He takes his jacket off the coat rack. Eden smiles.)

EDEN MCCAIN: Like I said ... see you later.

CUT TO:



[EXT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE – BACK PORCH -- DAY]

(DL looks through Micah’s comic books.)

DL: You're still reading these, huh? Remember all those comics my granddad used to have: Tales From the Crypt, Vault of Doom? (The last one is a 9th Wonders comic book.) Ooh! 9th Wonders! Told you not to read them, but you had to do it anyway. Scared you silly.

(Micah has a huge grin on his face. DL growls. Micah giggles.)

DL: I am Uluru the Invincible!

(He picks Micah up and sits him on his lap.)

DL: (serious) I'm sorry for not being around. (DL looks at Niki’s direction.) How's your mom? How's she doing?

MICAH: Okay.

DL: You're looking after her, right? 'Cause you're the man of the house when I'm not around.

MICAH: I know. I'm trying.

(Micah sighs.)

MICAH: Dad ... how'd you get out of jail?

DL: Between you and me ... I walked out.

MICAH: Out of prison? How'd you do it?

DL: Ain't no jail can hold your old man.

MICAH: Why not?

DL: 'Cause I got a secret.

MICAH: Like Superman?

DL: Yeah. Just like Superman.

(Niki appears in the doorway.)

MICAH: Got a bunch more comics. Want to see?

DL: Big Daddy, go get 'em.

(Micah runs off. Niki walks over to DL.)

NIKI: It's gonna crush him when you run again.

DL: There won't be any more running. Not after today.

NIKI: This is not just gonna go away.

DL: It will when I get that woman's name. I guess I could hunker down in your backseat, and you could give me a lift. Every cop in Vegas is looking for me.

NIKI: So you want me to take that risk.

DL: I want you to hear that I was set up from the horse's mouth. I know you, Nik. You're starting to believe me because I'm standing here staring you in the face. But once I'm out of your sight, you're gonna start to wonder. And I don't ever want you to wonder about me again.

(They look at each other.)

CUT TO:



[INT. (ODESSA) BENNET RESIDENCE – LIVING ROOM – DAY]

(Claire meets with Lisa and Hank. Claire sits opposite them between Mr. Bennet and Sandra.)

LISA: She has your mouth and your nose, doesn't she?

HANK: Yeah, it looks like it, doesn't it?

(Claire nods.)

CLAIRE: I wonder what else of yours I have.

(An awkward silence settles on the group.)

SANDRA BENNET: Can I get anybody anything to drink? Lemonade-- just made a pitcher from scratch. We have sodas, iced tea. We have cupcakes, don't we, Claire? Just made 'em last night. The two of us. Sort of a thing we do.

CLAIRE: Mom.

LISA: I would love some lemonade, thank you.

HANK: Me too.

SANDRA BENNET: Claire?

CLAIRE: Yes, please.

SANDRA BENNET: Three lemonades coming right up.

(Sandra and Mr. Bennet both get up and leave Claire with Lisa and Hank.)

HANK: So, what can we tell you about ourselves?

(Claire looks at them.)

CUT TO:



[EXT. (LAS VEGAS) BUILDING – DAY]

(Niki pulls up the red convertible and parks. She gets out of the car and looks around. She’s wearing a long-sleeved top. It looks clear. She motions to DL and he sits up from the backseat.)



[INT. BUILDING STAIRS – DAY – CONTINUOUS]

(DL leads Niki down the stairs to the basement.)

NIKI: I don't see a welcome mat.

DL: It's all right. I know these guys. We used to get stuff done for Linderman.

(DL tries the door. Before he opens it, they hear the sounds of sirens approaching. DL tries the door again and it opens.)

NIKI: It’s not locked?

DL: Guess not. Come on.

(They go inside.)



[INT. BUILDING – HALLWAY – CONTINUOUS]

(Niki follows DL.)

NIKI: Maybe they moved.

DL: They didn't move.



[INT. BUILDING – ROOM – CONTINUOUS]

(An old turntable plays the end of a record.)

(DL walks into the room and stops as he takes in the scene.)

DL: Go back to the car.

(Niki stops in the doorway.)

(DL sees the dead bodies and overturned furniture.)

DL: Go back to the car now.

VARIOUS FLASHES OF: The dead high roller, Ernie and the other card player.

(DL grabs Niki and tries to get her out of the room. But Niki is horrified by the all-too-familiar sight.)

DL: Come on, let's get out of here. Come on, come on. Come on!

NIKI: No!

CUT TO:



[INT. (ODESSA) BENNET RESIDENCE -- DAY]

(Lisa reaches for her glass of lemonade.)

HANK: Oh, uh, we're not together anymore. As high school sweethearts, we didn't even make it to graduation. Once Lisa got pregnant, it was over.

LISA: He wanted to keep the baby. You. And I didn't. You probably think I'm a bad person for giving you up.



[DEN – CONTINUOUS]

(Mr. Bennet watches from the den.)

CLAIRE: (from living room) No, I don't think that.

(The den door opens and Sandra rushes in to find Mr. Bennet at the window watching them.)

SANDRA BENNET: This is so awkward I've got lip sweat. Should you be eavesdropping?

MR. BENNET: Yes.

(Sandra joins him.)

SANDRA BENNET: Oh, I guess. What else are we gonna do?



[LIVING ROOM – CONTINUOUS]

(In the living room, Claire fiddles awkwardly with her hands.)

CLAIRE: So is there anything I should know? Like, medically. Anything weird or out of the ordinary.

(Lisa looks at Hank.)

LISA: Well, there is something.

(Claire’s eyes widen.)

LISA: I have diabetes.

CLAIRE: (nods) Diabetes.

HANK: All you gotta worry about from my side of the family is a history of cancer and heart disease.

CLAIRE: Great.



[DEN – CONTINUOUS]

(Mr. Bennet’s phone rings.)

MR. BENNET: Sorry!

(They’re busted. Sandra looks sheepishly at her husband and waves to Claire and the guests through the window.)

MR. BENNET: Sorry.

(Mr. Bennet steps away from the window and answers his phone. Sandra steps away from the window as well.)

MR. BENNET: (to phone) Hello. Yeah. Yes, how are you? Hold on a second. (to Sandra) It's work.

(Sandra heads out of the den.)

MR. BENNET: (to phone) Yeah, go ahead.

(Mr. Bennet closes the door behind her.)

EDEN MCCAIN: (from phone) Suresh just left for India.

MR. BENNET: Then stop him.

INTERCUT WITH:

[INT. (NEW YORK) MOHINDER’S APARTMENT – DAY]

(Eden stands in front of the wall map fiddling with the push pins.)

EDEN MCCAIN: (to phone) I tried.

MR. BENNET: We both know you can try harder.

EDEN MCCAIN: He's already gone. But he'll be back.

(Mr. Bennet sighs. He picks up a pair of broken glasses.)

MR. BENNET: What about Peter Petrelli?

EDEN MCCAIN: He claims he can fly, but I don't have confirmation. Also, there may have been an encounter with somebody who can stop time.

MR. BENNET: Really? That's cool.

EDEN MCCAIN: Evidentially he had a message for Petrelli. He told him to save the cheerleader.

(Mr. Bennet stops cold.)

EDEN MCCAIN: Are you still there?

MR. BENNET: Yeah. Thanks for the update.

EDEN MCCAIN: So what do you want me to do with the precog?

MR. BENNET: Bring him in.

(Mr. Bennet closes the phone.)

FADE OUT.

(COMMERCIAL SET)



FADE IN:

[INT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE – KITCHEN – DAY]

(DL puts a glass in front of Niki. He puts a hand on her shoulder.)

DL: I've never seen anything like that.

(He takes a drink. Niki stares off in front of her.)

NIKI: I have.

(She turns and looks at DL.)

NIKI: In the garage.

DL: In the garage?

NIKI: Uh-huh.

(Niki drinks from her own glass, puts it down on the table and stands up.)

NIKI: After you left, I borrowed money from Linderman.

DL: How much?

NIKI: Thirty. I got behind on the rent. Micah's tuition. I didn't know what else to do.

DL: I'm sorry.

NIKI: When didn't I pay Linderman back in time, he sent two guys to collect. It got physical. I got knocked out. When I woke up, they were dead. And it looked like what we saw today.

DL: What, they were torn apart?

NIKI: Uh-huh. I have gone over it a thousand times in my head. I didn't see anything. Anyone. I was the only person there. It was me.

(He reaches for her; she takes a step back.)

DL: Nik, look at me.

NIKI: No.

DL: You did not do this.

NIKI: What if I did? W-what if, what if I got up in the middle of the night and I went --

DL: Baby, you are being played. Whoever set me up set you up, and they're making damn sure I can't clear my name.

NIKI: I don't --

DL: But the one thing they're not counting on ... is us.

NIKI: Us?

MICAH: (o.s.) Mom, have you seen my backpack?

NIKI: Did you leave it at Tina's?

(Micah appears in the doorway.)

MICAH: No, I had it when I came home.

NIKI: Okay, honey. Will you just give me another minute?

(Micah walks away.)

NIKI: We need to tell the police.

DL: They'll never believe us. The only way I can clear my name is to find the person that did this myself.

MICAH: (o.s.) Okay, it's been a minute.

(Niki smiles and leaves the room.)

NIKI: I'll come help you.



[INT. SANDERS RESIDENCE – LIVING ROOM – CONTINUOUS]

(Niki walks into the room. She sighs and finds Micah’s backpack under some stuff.)

NIKI: (exasperated) Micah.

(She heads out of the room, then stops. She looks at her reflection. Jessica turns around and smirks back at Niki.)

CUT TO:

(Niki blinks and looks down at herself. She’s sitting on the sofa in the living room. She’s no longer wearing the long-sleeved top, but a light-colored tank top. By the look on her face, she can’t remember what happened.)

(She stands up and heads out of the room.)



[INT. SANDERS RESIDENCE – MICAH’S BEDROOM – CONTINUOUS]

(Micah is filling his backpack. The door opens and Niki walks in.)

NIKI: Micah, where'd you get that?

MICAH: Get what?

NIKI: Your backpack.

MICAH: You just gave it to me.

NIKI: I did?

MICAH: Yeah, Mom, you were just in here two minutes ago. You told me to pack some clothes and that we were going to Grandma's house.

(Niki can’t remember.)

MICAH: Mom, are you okay?

NIKI: No. No, you know what? I just -- I need to go lay down. I'm not feeling well.

(Niki walks out of the room.)



[INT. SANDERS RESIDENCE – NIKI’S BEDROOM – CONTINUOUS]

(Niki closes the door and leans against it for a moment.)

(She walks over to the mirrored closet doors and leans against it.)

NIKI: God ... what's happening to me?

(She turns her back to the mirror and slides down to the floor.)

NIKI: No!

JESSICA’S VOICE: (v.o.) You need to pull yourself together.

(Niki turns and sees another "Niki" sitting against the mirror.)

NIKI: You're not real.

JESSICA: Oh, I am as real as you are.

NIKI: No. No, I have a tumor or something. This is ...

JESSICA: Poor little crazy girl.

NIKI: A hallucination.

JESSICA: Is that what you think you are? Oh, we're a lot of things, Niki, but we're not crazy.



[INT. SANDERS RESIDENCE – MICAH’S BEDROOM – CONTINUOUS]

(DL appears in the doorway.)

DL: Micah, where's Mom?

MICAH: She's in her bedroom. She didn't feel good.

DL: Yeah. Yeah, she's had a hard day.



[INT. SANDERS RESIDENCE – NIKI’S BEDROOM – CONTINUOUS]

(Niki and Jessica continue to talk.)

JESSICA: What do you think DL is gonna do when he finds out what we've done?

NIKI: What we've done?



[INT. SANDERS RESIDENCE – MICAH’S BEDROOM – CONTINUOUS]

(Micah looks at DL.)

MICAH: Are you and Mom gonna get back together?

(DL walks into the room and sits next to Micah.)

DL: Most of the time ... in relationships, when somebody makes a mistake, the other person just pretends it didn't happen. But when someone thinks you made a mistake and you didn't, ... it just gets a lot more complicated.



[INT. SANDERS RESIDENCE – NIKI’S BEDROOM – CONTINUOUS]

JESSICA: We framed him. We killed his crew. Stole $2 million. We killed those thugs in the garage. Killed those little bitches at the poker game. We've been very busy.

NIKI: Those men were ripped apart.

JESSICA: Yeah, well ... what can I say?

NIKI: But they didn't do anything to me.

JESSICA: Leaving witnesses would be sloppy. I did what had to be done. Like I always do.



[INT. SANDERS RESIDENCE – MICAH’S BEDROOM – CONTINUOUS]

MICAH: Are you getting back together or not?

DL: I don't know. I hope so.



[INT. SANDERS RESIDENCE – NIKI’S BEDROOM – CONTINUOUS]

JESSICA: And this is what we're gonna do now. You're gonna get the money, and you're going to take Micah as far away from DL as you can. I'll do the rest.

NIKI: DL can take care of me.

JESSICA: Niki ...

NIKI: I don't need you.

JESSICA: He'll think you're crazy. And then he'll take Micah away from us. He'll put it all together, and when he does ... it's really only a question of whether he kills you before he leaves.



[INT. SANDERS RESIDENCE – MICAH’S BEDROOM – CONTINUOUS]

MICAH: Dad, you know how you have a secret?

DL: Mm-hmm.

MICAH: Mom has a secret too.



[INT. SANDERS RESIDENCE – NIKI’S BEDROOM – CONTINUOUS]

JESSICA: So you have a choice. You can let DL take our son away from us forever, or ... you can do exactly what I say.

(Niki thinks about it.)

NIKI: Where's the money?

JESSICA: Good choice.

(TOP VIEW DOWN: Niki sits back against the mirror.)

FADE OUT.

(COMMERCIAL SET)



FADE IN:

[INT. (LAS VEGAS) PARKING GARAGE – DAY]

(Hiro and Ando walk back to their car.)

HIRO: (subtitled) I should have saved them.

ANDO: (subtitled) You’d have been killed.

HIRO: (subtitled) I’ve been given a gift, Ando. I’m supposed to use it to help people. To save people. I failed.

ANDO: (subtitled) You’re being too hard on yourself.

HIRO: (subtitled) Maybe I’m not the hero I thought I was.

(They reach the car.)

ANDO: Hiro. (subtitled) Every hero is on a journey to find his place in the world. But it’s a journey. You don’t start at the end. Otherwise, they can’t make a movie about it later.

HIRO: (subtitled) What if I’m on the wrong path? What if I was supposed to save those people?

ANDO: (subtitled) You can bend time and space. Maybe when you can do it better ... you can come back here and fix things.

HIRO: (subtitled) Like a do-over?

ANDO: (subtitled) Exactly.

HIRO: (subtitled) A do-over. (He smiles.) I like that.

(Hiro gets into the car. Ando gets into the car, too.)

CUT TO:



[INT. (ODESSA) BENNET RESIDENCE – KITCHEN – DAY

(Claire is cleaning up. She picks up the lemonade pitcher.)

SANDRA BENNET: Where's your father? I mean, not your biological father, but, you know, your dad.

(Claire hands the pitcher to Sandra. She turns to get the glasses.)

CLAIRE: He's walking out the bio-parents.

SANDRA BENNET: Is that what you're calling them, the bio-parents? Oh, that's so cold and impersonal. And fitting.



[EXT. BENNET RESIDENCE – FRONT DRIVE – DAY]

(Outside, Mr. Bennet walks Hank and Lisa to their car.)

MR. BENNET: Thanks again for coming out. I know your visit meant a lot to Claire.

LISA: When I was her age, I had enough weighing on my head. I'm glad I could help.

(Mr. Bennet shakes their hands.)

MR. BENNET: (to Hank) Thanks. (to Lisa) Thank you.

(Hank looks at them.)

HANK: I think that went pretty well.

MR. BENNET: Yeah.

HANK: If there's anything else you need ...

MR. BENNET: I'll keep you posted.

(Mr. Bennet turns and looks back at the house.)



[INT. (ODESSA) BENNET RESIDENCE – KITCHEN – DAY

(Sandra talks with Claire.)

SANDRA BENNET: Was it what you were hoping for?

CLAIRE: Not really. I mean, I don't know what I was hoping for. I guess I just wanted them to tell me who I am. They don't know any better than I do.

SANDRA BENNET: Baby, nobody can tell you who you are. That's just something you gotta figure out for yourself.

(Claire takes a bite out of a cupcake.)

CLAIRE: Can we throw these away?

SANDRA BENNET: Are they burnt?

CLAIRE: No. I'm just afraid I'll eat 'em all if we don't.

(Sandra takes the tray of cupcakes and heads to the utility room where she throws them away.)

SANDRA BENNET: You know, I have to hand it to your dad. This isn't the first time we've tried to find those bio-parents.

CLAIRE: It's not?

(Sandra picks up Mr. Muggles and brings him out of the room.)

SANDRA BENNET: Un-uh. When you were a baby ... we thought you had something wrong with your chromosomes. Some disease. We needed to screen your parents to see if they were carriers. I was scared to death, and they were nowhere to be found.

CLAIRE: What kind of disease? How did you know there was something wrong with me?

SANDRA BENNET: Nothing was wrong with you. You were fine. It's just, I don't know, one of those things.

CLAIRE: Of what things? I mean, was I doing anything abnormal?

(Sandra walks up to Claire.)

SANDRA BENNET: You had a cough, Claire. Don't turn hypochondriac on me. Your brother's bad enough. (She kisses Claire on the top of her head.) Mwah!

(She continues walking into the next room while talking baby-ish to Mr. Muggles.)

SANDRA BENNET: (baby voice) Come on, you. Come on.

(Sandra walks out of the room. The den door opens and Mr. Bennet steps out. Claire turns and looks at him. He walks over to her.)

MR. BENNET: So ... was that as scary for you as it was for me?

CLAIRE: You're a very brave man, Dad.

(She gives him a hug.)

MR. BENNET: Huh.

CUT TO:



[INT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE -- ATTIC / BEDROOM – DAY]

(We’re in the attic above Niki’s bedroom. The boards open and Niki hoists herself into the attic. She slides along the dirty boards and finds a briefcase. She opens the briefcase and finds it filled with cash and a gun.)

(She shuts the briefcase and drops it down onto the bedroom floor. She jumps down and grabs the suitcase.)

DL: (o.s.) All this time.

(Niki turns around and finds DL standing behind her near the bed.)

FADE OUT.

(COMMERCIAL SET)



FADE IN:

[INT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE -- BEDROOM – DAY]

NIKI: I can explain.

DL: You played me for a fool. Set me up.

NIKI: No, I can explain everything. I know--I know what this looks like.

DL: I loved you, Niki.

NIKI: No, there is this other person. I can't control it. I don't know what's happening to me.

(DL reaches for the briefcase.)

DL: I'm taking Micah. And I'm taking the money. Good-bye, Niki.

(Niki’s face hardens as Jessica appears.)

JESSICA: You're not taking anything.

(She swings the briefcase and hits DL in the face. He goes flying backward over the bed --

DL: Unh!

-- and smashes into the far closet door. He falls to the ground. Jessica smiles.)

(Micah appears in his bedroom doorway.)

MICAH: Mom, is everything okay?

JESSICA: Everything's fine. Your dad and I are just moving furniture. Go to your room.

(Jessica closes the door.)

(She looks around the room. DL is nowhere to be seen. She looks around the room and takes a step back against the wall.)

(DL’s arms appear out of the wall. He grabs her from behind. Jessica gasps. He holds onto her.)

JESSICA: So this is how you got out of jail.

(Jessica grabs DL’s hand and tears his grip off of her. He yells.)

DL: Aah!

(She throws him on the bed. The bed frame collapses from the impact. Jessica climbs on DL and starts choking him. He tries to grab her and we note the SYMBOL mark on the back of her right shoulder blade.)

(Micah bursts into the room.)

MICAH: Mom?

SLOW MOTION AND AUDIO OFF:

(Jessica turns and looks at Micah. They both do. DL phases his hand into Jessica’s chest and up to her neck. He holds on.)

(Jessica collapses off the bed and onto the floor.)

(Micah runs to his mom, but DL grabs him and keeps him from her. Niki’s eyes close. DL picks Micah up and carries him out of the room.)

(We hold on Niki.)

CUT TO:



[INT. (NEW YORK) ISAAC’S STUDIO – DAY]

(CU of the painting of Niki looking over her right shoulder. Isaac is looking at the painting. He notices something and takes a step closer to the painting. He wets his thumb with some saliva and rubs away the top layer of paint on Niki’s right shoulder to reveal the SYMBOL underneath.)

(There’s a knock at the door.)

(Isaac answers the door.)

EDEN MCCAIN: Isaac Mendez?

ISAAC: Who are you?

EDEN MCCAIN: I'm an admirer of your work. May I come in?

CUT TO:



[INT. (LAS VEGAS) SANDERS RESIDENCE -- BEDROOM – DAY]

(Niki is knocked out on the floor.)

MOHINDER: (v.o.) Evolution is an imperfect and often violent process. Morality loses its meaning. The question of good and evil reduced to one simple choice: survive or perish.

FADE TO BLACK.



TO BE CONTINUED ...

Kikavu ?

Au total, 86 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cordelia 
16.06.2022 vers 23h

Ocean29 
01.09.2019 vers 19h

Terilynn 
17.04.2019 vers 22h

stephane25 
12.02.2018 vers 18h

jujume80 
22.01.2018 vers 14h

SandyD 
20.12.2017 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

brucas59 
kaylia 
stephe 
Activité récente
Actualités
La

La "Supers Battle" continue, la 2e manche est en cours
La première manche de la Supers Battle sur le quartier The Boys est terminée, les 128 Supers nominés...

La saison 7 de Bosch avec Jamie Hector arrive le 25 Juin sur Amazon Prime Video

La saison 7 de Bosch avec Jamie Hector arrive le 25 Juin sur Amazon Prime Video
La septième et dernière saison de Bosch arrive prochainement sur Amazon Prime Video. Dans celle-ci...

Zachary Quinto, une date pour The Boys In The Band (Netflix)

Zachary Quinto, une date pour The Boys In The Band (Netflix)
L'adaptation de la comédie musicale de Broadway, The Boys in The Band, réalisée par Joe Mantello,...

C'est terminé pour Charlie Manx, NOS4A2 est annulée par AMC

C'est terminé pour Charlie Manx, NOS4A2 est annulée par AMC
Il n'y aura pas de saison 3 pour NOS4A2. La série a été annulée par AMC à li'ssue de sa saison 2....

Un titre et une première affiche pour Shazam 2

Un titre et une première affiche pour Shazam 2
Pendant l'évènement Fandome, le titre du second volet de Shazam qui suit les aventures du...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

ShanInXYZ, 17.08.2022 à 17:26

Voyage au centre du Tardis : Les Enfants du Temps, c'est quoi pour vous ? On attend vos photos, passez voir le Docteur

choup37, 17.08.2022 à 18:44

Les enfants du temps? j'arrive!

Locksley, Avant-hier à 13:55

Le quartier MARVEL vous invite à découvrir son nouveau sondage. Merci d'avance pour vos clics et bonne journée !

quimper, Hier à 14:00

Sur le quartier Sherlock, les votes pour le concours Quel adversaire pour Sherlock ? sont toujours en cours.

quimper, Hier à 14:02

Vous pouvez départager 8 personnages dans le sondage jusqu'à dimanche soir. On vous attend nombreux

Viens chatter !